Traité sur le commerce des armes : début à Genève de la 2ème conférence des États parties

Écouter /

La “Non violence" (ou "pistolé noué”) sculpture par le’artiste suédois Carl Fredrik Reuterswärd. Photo: UN Photo/Rick Bajornas

Le traité international sur le commerce des armes (TCA) tient à partir de ce lundi sa seconde conférence des Etats parties prévue jusqu'au vendredi 26 août prochain 2016 à Genève.

La Seconde conférence des Etats-parties réunira dans les locaux de l'Organisation mondiale du commerce (OMC), les représentants des États parties, signataires et observateurs, les représentants d'organisations régionales et internationales, ainsi que les représentants de l'industrie, le tout sous le regard attentif des organisations de la société civile. Et les acteurs des ONG comme Amnesty international plaident pour une plus grande transparence dans les rapports sur les transactions d'armes.

Le TCA est le premier traité à fixer des normes contraignantes pour le contrôle du commerce global d'armes et de munitions. Il interdit tout transfert vers un pays déterminé lorsqu'il existe un risque important que les armes concernées soient utilisées pour commettre de graves violations des droits humains ou des crimes de guerre. Comme le souligne son préambule, le traité doit «contribuer à la paix, la sécurité et la stabilité internationales et régionales» et «réduire la souffrance humaine».

Ce traité historique sur le commerce des armes, qui réglemente le commerce international des armes classiques est entré en vigueur le 24 décembre 2014. A ce jour, 130 Etats ont signé le Traité sur le commerce des armes et 87 l'ont ratifié.

(interview: Alain Bovard, Conseiller politique à Amnesty international-Suisse et membre de la Coalition « Contrôlez les armes » ; propos recueillis par Alpha Diallo)

Classé sous Dossiers, L'info, Le Journal.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...