Syrie: l'Envoyé spécial de l'ONU appelle à rapidement mettre en place une trêve à Alep

Écouter /

Une peite fille devant une tente à ‎Alep‬, en ‎Syrie‬, Photo; UNICEF

L’Envoyé spécial des Nations Unies pour la Syrie, Staffan de Mistura, a appelé samedi, toutes les parties concernées à « ne ménager aucun effort » afin qu’un accord puisse être trouvé au plus tard dimanche pour livrer une aide humanitaire à la population d’Alep, en Syrie.

Dans une déclaration à la presse, M. de Mistura a salué le soutien de la Russie à l’appel de la trêve humanitaire d’au moins 48 heures qu’il avait demandé la semaine dernière afin d’acheminer une aide humanitaire à la ville assiégée d’Alep.

« Depuis, l’ONU a élaboré un plan d’intervention d’urgence pour Alep, a transmis les exigences humanitaires claires de l’ONU à toutes les parties concernées et a demandé leur engagement et leur soutien », a indiqué le Bureau de l’Envoyé spécial.

L’ONU a pré-positionnée une aide prête à être livrée à Alep dans le cadre d’une trêve humanitaire de 48 heures afin d’atteindre 80.000 personnes dans la partie est d’Alep ainsi qu’à des personnes dans le besoin situées dans la partie ouest d’Alep. L’ONU devrait également tenter de réparer le système d’alimentation en électricité afin de desservir 1,8 million de personnes. Cette initiative pilote vise également à préparer le terrain pour des trêves hebdomadaires pour l’aide humanitaire.

« L’Envoyé spécial est conscient des préoccupations qui ont été exprimées par l’opposition », a déclaré son bureau. « Il regrette toutefois la réaction initiale négative dans certains milieux (de l’opposition) notamment en ce qui concerne l’utilisation de la route du Castello pour le passage en toute sécurité de l’aide, mais il comprend que des délibérations sont en cours et espère qu’elles donneront une considération positive au plan actuel de l’ONU », a-t-il ajouté.

M. de Mistura a tenu à préciser que l’ONU doit être en mesure de fournir cette aide initiale en premier lieu à travers la route du Castello pour « des raisons opérationnelles et logistiques déterminés uniquement par les Nations Unies sur la base de considérations humanitaires ». Il espère qu’il sera possible d’élargir les itinéraires de livraison pour des opérations complémentaires si pos(sible en temps voulu.

Selon le bureau de l’Envoyé spécial, la Russie a confirmé être prête à garantir le respect du plan de réponse humanitaire de l’ONU et a engagé le gouvernement syrien sur cette question. Le bureau de M. de Mistura a également indiqué que les États-Unis et d’autres membres du Groupe de travail humanitaire poursuivent leurs efforts afin d’assurer que toutes les parties prenantes soient prêtes à s’engager à permettre à l’ONU d’exécuter le plan de réponse humanitaire.

L’Envoyé spécial a également souligné qu’il ne devrait y avoir aucune escalade dans les zones adjacentes ou autour de la zone de la trêve. « L’ONU est prête à se déplacer. Les gens souffrent et ont besoin d’aide. Le temps presse », a dit M. de Mistura. « Toutes les parties doivent donner la priorité à la population civile d’Alep et exercer leur influence maintenant », a-t-il conclu.

(Extrait sonore : Mise en perspective par Jérôme Longué)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...