Soudan du Sud : 650 enfants soldats recrutés depuis le début de l'année

Écouter /

Des enfants soldats libérés au Soudan du Sud en 2015. Photo : UNICEF/2015/Sebastian Rich

Viol et autres formes de violence sexuelle, attaques contre des écoles ou des hôpitaux, difficultés de fournir une aide humanitaire aux gamins, meurtres et mutilations, enlèvement d'enfants et surtout recrutement d'enfants soldats par les groupes. La situation des enfants au Soudan du Sud est jugée très préoccupante par le Fonds des Nations Unies pour l'enfance qui dénonce notamment le recrutement de plus 650 enfants soldats depuis le début de l'année.

 

Des enfants ont été recrutés cette année pour participer aux combats entre l'armée et la rébellion, au Soudan du Sud, selon l'Unicef. Depuis le début de l'année, ce sont donc plus de 650 enfants soldats qui ont été recrutés par les belligérants.

L'agence de l'ONU chargée de l'enfance estime que plus de 16.000 enfants ont été recrutés par des groupes armés et des forces armées depuis le début de la crise au Soudan du Sud en décembre 2013. L'Agence onusienne s'inquiète d'ailleurs d'une multiplication de ces enrôlements. « L'UNICEF redoute même une nouvelle flambée dans le recrutement des enfants qui pourrait être imminent », fait remarquer l'agence dans un communiqué rendu public ce vendredi à Genève.

Cette mise en garde intervient alors que l'UNICEF avait supervisé la libération en 2015 de 1.775 ex-enfants soldats démobilisés des groupes armés. Et apparemment, l'armée gouvernementale et la rébellion ont continué d'enrôler beaucoup d'enfants après les combats.

Ces recrutements ont eu lieu dans un contexte de malnutrition généralisée et de risques de famine dans certaines zones du pays, avec plus de 250.000 enfants souffrant de malnutrition aiguë sévère.

Depuis que les combats ont éclaté en décembre 2013, près de 900.000 enfants ont été déplacés à l'intérieur du pays, plus de 13.000 enfants sont portés disparus, ont été séparés de leur famille ou sont non accompagnés ; et plus de la moitié de tous les enfants sud-soudanais sont hors du circuit scolaire.

(Interview : Christophe Boulierac, porte-parole de l'UNICEF à Genève ; propos recueillis par Alpha Diallo)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
18/10/2017
Loading the player ...