ONU : la contribution de la RDC au Sommet international des droits de l'homme

Écouter /

Le Sommet des droits de l’homme tenu jusqu’au 26 août au Siège des Nations Unies à New York (Photo: crédit/FCH)

Le Sommet international des jeunes pour les droits de l’homme a tenu son 13ème sommet du 25 au 27 août au Siège des Nations Unies, à New York. Le Sommet qui se réunit chaque année permet à des jeunes délégués de représenter leur pays tout en donnant la parole à des participants venant de divers horizons qui sont passionnés par l’importance de l’éducation aux droits de l’homme.

Parmi les participants, Didier Dikolo bin Dikolo préside le “Forum citoyen humaniste” en République démocratique du Congo (RDC). Au micro de la Radio des Nations Unies, il explique le sens de son engagement et souligne les objectifs assignés au Sommet.

Partant du constat qu'une population ignorante de ses droits ne peut les revendiquer ou les défendre, le Sommet rappelle que rares dans le monde sont les citoyens qui connaissent de nos jours deux ou trois de leurs 30 droits tels qu'exprimés dans la Déclaration universelle des droits de l’homme adoptée en décembre 1948 à Paris.

Durant trois jours le Sommet constitue donc un forum rassemblant des fonctionnaires et des défenseurs du monde entier qui travaillent pour l’égalité et la justice par l’éducation aux droits de l’homme. Il permet d'établir des partenariats internationaux et de forger des relations avec des délégués de plus de 30 pays à travers la planète qui partagent le même engagement envers les droits humains.

Fondé en 2001 à Los Angeles, le Sommet dispose désormais de plus de 100 chapitres internationaux des jeunes pour les droits de l'homme à travers le monde.

(Interview : Didier Dikolo bin Dikolo, Président du “Forum citoyen humaniste” en République démocratique du Congo; propos recueillis par Jocelyne Sambira)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...