Nigéria-OMS : Plus de 800.000 personnes en situation sanitaire d'urgence dans le Nord-est du pays

Écouter /

Photo: WHO/T. Moran

Une équipe de santé d’urgence de l’OMS est arrivé vendredi dernier dans l’Etat de Maiduguri  afin d’évaluer et de répondre aux besoins de santé de 800 000 personnes dans le nord-est du Nigeria, anciennement détenus par des groupes d’insurgés militants. L’OMS intensifie ses activités d’intervention d’urgence, en collaboration avec des partenaires, pour aider des centaines de milliers de personnes dans le besoin désespéré des services de santé. Plus de la moitié des établissements de santé de l’Etat de Borno, la zone la plus gravement touchée, ne fonctionnent pas.

Les premières évaluations révèlent des problèmes de santé urgents parmi la population dans 15 zones de gouvernement local (LGA) anciennement détenues par des groupes d’insurgés. Les taux de mortalité estimés dans certaines des zones sont 4 fois plus élevés que les seuils d’urgence. Le taux de malnutrition aiguë sévère est estimée à 14%. En outre, le Nigeria,  la semaine dernière,  a rapporté 2 cas de poliomyélite dans l’Etat de Borno, 2 ans après que le dernier cas soit enregistré dans le pays. Des cas de rougeole ont également été signalés dans la région, ce qui complique encore un environnement humanitaire difficile.

L’objectif immédiat de l’OMS et de ses partenaires est de réduire d’urgence les taux de mortalité et de morbidité par l’intensification rapide des services de santé vitaux. L’OMS travaillera en étroite collaboration avec les autorités locales et les organismes spécialisés pour faire face aux risques sanitaires posés par la malnutrition, les épidémies, et le manque à long terme de l’accès aux services de santé de base.

L’environnement de travail dans les zones touchées est extrêmement difficile. Les ressources et les capacités pour répondre aux énormes lacunes dans les services de santé sont nettement insuffisants. L’insécurité est une contrainte majeure, avec un certain nombre d’attaques récentes contre le personnel humanitaire par des insurgés. La saison annuelle des pluies a déjà atteint son maximum  et il y a des prévisions d’inondations majeures dans les prochaines semaines. L’accès aux 15 zones de gouvernement local nécessite une escorte militaire sur de longues distances et de mauvaises routes.

Néanmoins, l’OMS et ses partenaires prennent des mesures immédiates pour faire face à ces questions. L’OMS a déjà déployé du des experts au Nigeria pour les opérations d’urgence, la coordination et la gestion des données. Une autre équipe est sur le terrain dans l’Etat de Borno pour aider à la réponse de l’épidémie de polio. Le gouvernement a déjà lancé des campagnes de vaccination contre la polio, avec l’appui de l’OMS et les partenaires. La première série de vaccinations sera bientôt achevée, ciblant 1 million d’enfants. L’OMS a également envoyé des médicaments et des fournitures d’urgence.

(Interview: Fadela Chaib, porte-parole de L’OMS; propos recueillis par Cristina Silveiro)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
13/12/2017
Loading the player ...