Mali : l'ONU condamne une attaque meurtrière contre un convoi de la MINUSMA

Écouter /

Des policiers sénégalais servant au sein de la MINUSMA au Mali patrouillent dans les rues de Gao. Photo ONU/Marco Dormino

Le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a condamné fermement dimanche une attaque par engin explosif improvisé contre un convoi de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA), au sud d’Aguelhok, dans la région de Kidal, qui a coûté la vie à un Casque bleu et en a blessé quatre autres.

Cette attaque fait suite à une attaque similaire perpétrée le 5 août, ayant blessé un Casque bleu dans les environs de la ville de Kidal, a précisé le porte-parole du Secrétaire général.

« Le Secrétaire général souligne que les attaques contre des Casques bleus des Nations unies pourraient constituer des crimes de guerre selon le droit international et demande que les auteurs de ces crimes soient traduits en justice. Il réitère que les attaques perpétrées contre la MINUSMA n’affaibliront pas la détermination de la Mission d’appliquer pleinement son mandat de soutien aux efforts du gouvernement malien, des parties signataires de l’accord de paix et du peuple malien pour parvenir à une paix et une stabilité durables », a ajouté le porte-parole.

« Le Secrétaire général rappelle que la paix demeure la responsabilité primordiale des parties maliennes. Il exhorte toutes les parties à continuer d’œuvrer pour l’application intégrale des dispositions de l’accord de paix et de faire tout ce qui est en leur pouvoir pour prévenir ces attaques », a-t-il encore dit.

Ban Ki-moon a présenté ses sincères condoléances à la famille du défunt ainsi qu’au gouvernement du Tchad. Il a souhaité un prompt et complet rétablissement aux blessés.

De leur côté, les membres du Conseil de sécurité ont également condamné dans les termes les plus énergiques les « attaques terroristes qui ont eu lieu entre le 5 et le 7 août 2016 contre la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) dans la région de Kidal, tuant un Casque bleu et en blessant six autres ».

Dans une déclaration à la presse publiée dans l’après-midi de lundi, les membres du Conseil de sécurité ont exprimé leurs plus sincères condoléances à la famille de la victime, ainsi qu’au gouvernement du Tchad et à MINUSMA. Ils ont rendu hommage aux soldats de la paix qui risquent leur vie.

Les membres du Conseil de sécurité ont appelé le gouvernement du Mali à enquêter rapidement sur ces attaques et à traduire les coupables en justice. Ils ont souligné que les attaques ciblant les soldats de la paix peuvent constituer des crimes de guerre en vertu du droit international.

(Extrait sonore : Radhia Achouri, porte-parole de la MINUSMA ; propos recueillis par Jérôme Longué)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...