L’industrie aéronautique face aux perturbations liées aux changements climatiques

Écouter /

Un avion de la Mission d’observation des Nations Unies pour l’Iraq et le Koweït (1991) Photo: ONU

L'Organisation de l’aviation civile internationale avertit que l’industrie aéronautique doit se préparer à affronter de graves perturbations dues aux changements climatiques et l'appelle à rendre ses activités plus écologiques afin de réduire sa propre empreinte carbone.

Publié cette semaine, le rapport 2016 de l'OACI sur l'environnement indique notamment que la capacité de vol des avions sera affectée par la hausse des températures mondiales, tandis que l’élévation du niveau de la mer affectera les aéroports côtiers.

Le rapport de l'OACI indique que les conditions climatiques extrêmes pourraient avoir un impact immensurable sur l'industrie aéronautique. Des vents plus forts augmenteront non seulement la turbulence pendant le vol, mais entraveront aussi la capacité des avions à décoller.

Les effets des changements climatiques sur les directions et la vitesse des courants-jets vont aussi modifier les itinéraires et la durée des vols, ainsi que la consommation de carburant.

Le réchauffement climatique augmentera aussi le risque d'incidents de givrage pendant les vols, tandis que les périodes de sécheresse et des vents plus sévères sont susceptibles d’accroître la fréquence et l’intensité des tempêtes de poussière qui affecteront la performance et l'entretien des moteurs.

Parmi ses recommandations, l'OACI préconise la planification des départs aux heures plus fraîches, et l'utilisation de l’énergie solaire pour les vols domestiques afin de maintenir la puissance des avions en phase stationnaire.

Il conviendrait aussi d'améliorer la performance énergétique des infrastructures aéroportuaires à l'instar de l'aéroport de Cochin, en Inde, entièrement alimenté par l'énergie solaire.

(Mise en perspective : Isabelle Dupuis)

 

 

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
13/12/2017
Loading the player ...