Haïti : des systèmes d’adduction d’eau pour améliorer la vie dans deux villages au sud du pays

Écouter /

Dans le cadre des efforts conjoints de l'ONU et du gouvernement d'Haïti pour lutter contre le choléra, des systèmes de filtration de l'eau sont distribués à Cité Soleil, à Port-au-Prince. Photo : ONU / MINUSTAH / Logan Abassi

L'ONU a financé deux projets d’eau potable qui ont récemment été inaugurés à Fonds des Nègres et à Torbeck, deux villages au sud d’Haïti. Ces initiatives permettront de lutter contre le choléra et les autres maladies hydriques et d'améliorer les conditions de vie de la population.

Le projet d’adduction et d’alimentation en eau potable à Fonds des Nègres a été financé par la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH) à hauteur d’environ 75.000 dollars, et celui de Torbeck d’environ 28.000 dollars.

Bien que l'eau ne soit pas rare à Pont Roche, dans la commune de Fonds des Nègres, l'ensemble de la population ne peut y avoir accès convenablement à cause des distances à parcourir, des difficultés qui augmentent le risque de propagation du choléra et des autres maladies hydriques.

A Torbeck, les localités de Saint-Félix et Carrefour Gauvin sont privées d’eau depuis la sécheresse qui a frappé la région l'an dernier. La situation s’est ensuite aggravée à cause du tarissement de deux sources qui alimentaient ces zones.

Vendredi, prenant note de la décision d’une cour d’appel américaine confirmant l’immunité de l’ONU face aux poursuites judiciaires au nom des victimes du choléra en Haïti, le Secrétaire général de l’Organisation, Ban Ki-moon, avait déclaré que l’ONU avait une responsabilité morale d’aider ce pays à surmonter l’épidémie.

(Mise en perspective : Isabelle Dupuis)

 

Classé sous L'info, Santé.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
19/10/2017
Loading the player ...