Chine : l'expert de l’ONU sur l’extrême pauvreté et les droits humains entame sa visite

Écouter /

Philip Alston, Rapporteur spécial sur l’extrème pauvreté (Photo: ONU)

Le Rapporteur spécial des Nations Unies sur l’extrême pauvreté et les droits de l’homme, Philip Alston, entame sa première visite officielle en Chine ce lundi. Une visite qui durera jusqu'au 23 Août 2016.

L'objecif de sa visite est d’évaluer les efforts déployés par le gouvernement chinois pour éradiquer la pauvreté et la façon dont ces efforts sont ancrés dans ses obligations internationales en matière de droits.

Au cours de sa visite, le Rapporteur spécial compte rencontrer des représentants des gouvernements centraux et locaux, des organisations non-gouvernementales, des experts universitaires, des représentants d’organisations internationales et la communauté diplomatique plus large.

Philip Alston se rendra à Beijing et passera plusieurs jours dans la province du Yunnan.

L'expert indépendant des droits de l’homme, qui a été nommé par le Conseil des droits de l’homme, s'est dit être «reconnaissant » au gouvernement chinois de lui avoir donné l'occasion de visiter le pays et de rencontrer les acteurs gouvernementaux et non-gouvernementaux.

« En parlant à un large échantillon de la société chinoise, j’espère en apprendre davantage sur les efforts de la Chine dans les domaines de l’extrême pauvreté et les droits de l’homme et de faire une évaluation juste et équilibrée du bilan de la Chine,” a–t-il souligné.

La Chine a fait des progrès significatifs dans l’éradication de l’extrême pauvreté au cours des dernières décennies, et compte tenu de la taille de sa population, ces progrès ont eu un impact important et bénéfique sur les niveaux de pauvreté mondiale, a expliqué Philip Alston, précisant cependant que, « comme dans le reste du monde, la Chine fait face à de nombreux défis à relever dans la lutte contre la pauvreté ».

Le Rapporteur spécial examinera la pauvreté en Chine non seulement en ce qui concerne le manque de revenus, mais à l’égard de nombreux autres facteurs contributifs, y compris les lacunes dans l’éducation, les soins de santé et de la sécurité sociale, le régime foncier et l’insécurité, la pollution, les changements climatiques ainsi que divers les formes de discrimination.

“Le véritable défi réside dans la sauvegarde des acquis du passé, tout en veillant à ce que la pauvreté reste en Chine, dans toutes ses dimensions, sera effectivement abordée. Cela comprend en accordant une attention aux disparités entre les résidents urbains et ruraux et d’autres formes d’inégalités. Je suis impatient d’en apprendre davantage sur les plans du gouvernement pour relever ces défis et le rôle que les citoyens chinois et un groupe large et diversifié d’acteurs de la société civile peuvent jouer dans ces efforts “, a dit Philip Alston.

Aussi, la Chine a ratifié plusieurs traités relatifs aux droits de l’homme, qui recueillent un large éventail de droits liés l’éradication de la pauvreté.

Le Rapporteur spécial se penchera sur la façon dont la Chine a reconnu ces droits dans son système juridique interne, veille à ce que l’appui institutionnel soit donné à leur promotion, ainsi qu'à la mise en place de mécanisme de responsabilisation pour leur protection et leur mise en application.

 

 

 

(Extrait sonore : Philip Alston, Rapporteur spécial des Nations Unies sur l’extrême pauvreté et les droits de l’homme; propos recueillis par Liling Huang)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...