Angola/RDC: lancement d'une campagne de vaccination de masse pour protéger des millions contre la fièvre jaune

Écouter /

Campagne de vaccination en Angola (Crédit : Photo/OMS)

L’une des plus grandes campagnes de vaccination d’urgence jamais entreprise en Afrique va être lancée Angola et en République démocratique du Congo (RDC) cette semaine. Elle est menée par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et ses partenaires qui tentent d'endiguer une épidémie de fièvre jaune qui a d'ores et déjà tué plus de 400 personnes et rendu malades des milliers d’autres.

De concert avec les ministères de la santé des deux pays, l’OMS coordonne 56 partenaires mondiaux pour vacciner plus de 14 millions de personnes contre la fièvre jaune dans plus de 8 000 différents sites. L’épidémie de fièvre jaune a progressé vers les zones urbaines denses et les régions enclavées, notamment à la frontière entre les deux États, ce qui rend la planification de la campagne de vaccination particulièrement complexe.

Malgré des réserves limitées de vaccins, et un processus de fabrication d'au moins six mois, l’OMS a collaboré avec les ministères de la santé respectifs pour planifier la campagne de vaccination de masse qui utilise un cinquième de la dose de vaccin standard comme mesure d’urgence à court terme pour atteindre autant de personnes que possible.

Cette méthode, connue sous le nom de dosage fractionné, a été recommandée par le Groupe consultatif stratégique de l’OMS d’experts sur la vaccination (SAGE), après avoir obtenu et examiné la preuve que des doses inférieures permettraient de protéger les personnes en toute sécurité et efficacement contre la maladie pendant au moins 12 mois.

L'OMS et ses partenaires, y compris Médecins sans Frontières (MSF), la Fédération internationale de la Croix-Rouge (FICR) et l’UNICEF ont travaillé en étroite collaboration à travers la planification et la logistique complexe nécessaire pour la campagne.

Le Gavi, l’Alliance des vaccins, a déjà permis à ces pays d’accéder à près de 19 millions de doses de vaccin depuis janvier et fournira aussi un appui solide aux campagnes à venir. D’autres partenaires fournissent une expertise et leur appui, à l'instar de l'ONG Save the Children et du Centre américain de contrôle des maladies (CDC).

(Interview: Tarik Jašarević, porte-parole de l'OMS; propos recueillis par Alpha Diallo)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...