Pour un monde exempt d'armes et d'essais nucléaires, 71 ans après Hiroshima

Écouter /

Hiroshima après le bombardement de 1945.

Il est temps de mettre un terme au développement d'armes nucléaires et aller vers un désarmement effectif qui contribuera à la paix et à la stabilité internationales, a affirmé le Secrétaire exécutif de l'Organisation du Traité d'interdiction complète des essais nucléaires (TICEN), à l'occasion du 71ème anniversaire du bombardement atomique de la ville d’Hiroshima, au Japon.

Selon Lassina Zerbo, les survivants des bombardements atomiques d'Hiroshima et Nagasaki, ainsi que les survivants des essais nucléaires qui ont suivi, sont un rappel important des conséquences dévastatrices de ces armes qu'il ne faut jamais oublier.

Concernant les lancements de missiles et essais nucléaires effectués par la Corée du Nord, le chef du TICEN souligne qu'il s'agit là d'actes qui vont à l'encontre des résolutions du Conseil de sécurité pour la non-prolifération et qui contraignent le pays à adopter une posture d'adhésion à l’endroit de la communauté internationale.

« Ce sont des atteintes très graves à la non-prolifération et à la paix et à la sécurité internationales que nous devons oeuvrer à arrêter » a affirmé Lassina Zerbo.

Le chef du TICEN prône une autre façon de dialoguer avec les Nord-Coréens pour les ramener à la table des négociations, à l’instar de la reprise récente du dialogue avec l'Iran.

Concernant la mise en œuvre et entrée en vigueur du TICEN, Lassina Zerbo se félicite du fait que depuis son ouverture à la signature seuls 4 essais nucléaires ont eu lieu.

Le monde est passé de 2000 essais nucléaires à 4 tests, tous menés par un seul pays, à savoir la Corée du nord, a précisé Lassina Zerbo.

Le Secrétaire exécutif du TICEN exhorte à œuvrer à l’entrée en vigueur du Traité et lance un appel pour que les huit États dont la ratification est nécessaire pour que le Traité entre en vigueur — la Chine, la République populaire démocratique de Corée, l’Égypte, l’Inde, l’Iran, Israël, le Pakistan et les Etats-Unis– ne tiennent pas le reste de la communauté internationale en otage.

Lassina Zerbo espère que les voix qui s'élèvent pour mettre fin aux essais nucléaires et qui cherchent à promouvoir une résolution au sein du Conseil de sécurité à cette fin, aboutiront.

(Interview : Lassina Zerbo, Secrétaire exécutif de l'Organisation du Traité de l'interdiction complète des essais nucléaires (TICEN) ; propos recueillis par Cristina Silveiro)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
19/10/2017
Loading the player ...