A la Conférence de Panglong du XXIème siècle, Ban Ki-moon exhorte à faire preuve de flexibilité et de sagesse

Écouter /

Le Secrétaire général des Nations Unies Ban Ki-moon à la COnférence de Panglong du XXIème siècle, au Myanmar. (Photo: ONU/Eskinder Debebe)

Le Secrétaire général des Nations s'est félicité du chemin « très long mais prometteur » sur lequel s'engagent les Birmans, lors de l'ouverture de la Conférence de Panglong du XXIème siècle au Myanmar.

Pour Ban Ki-moon, le symbolisme de la Conférence de Panglong du 21e siècle est déjà perceptible dans son nom, qui renvoie à la conférence de Panglong de 1947, convoquée par le général Aung San, père de la Birmanie moderne et d’Aung San Suu Kyi, au cours de laquelle plusieurs ethnies birmanes se sont réunies pour revendiquer leur droit et l'indépendance.

Or, même si la Conférence se réfère au passé, elle se tourne délibérément vers l'avenir, a souligné le chef de l'ONU, précisant que pour la première fois au cours des 70 ans de conflit et de division entre gouvernement de l’Union et groupes ethniques armés, le processus de paix réunit les différents groupes ethniques du Myanmar dans un engagement commun à une union fédérale fondée sur l’égalité, la démocratie et l’autodétermination.

Le Secrétaire général félicité tous les parties de leur la patience, endurance, détermination et esprit de compromis.

Il a encouragé tous ceux présents à s'assurer que les femmes constituent au moins 30 pourcent des représentants dans toutes les négociations.

Il a affirmé que l'ONU demeurerait un partenaire respectueux en accompagnant des Birmans dans ce processus de paix

Ban Ki-moon les a également exhorté à faire preuve de souplesse et de sagesse, et à prendre leur responsabilité pour l'avenir du Myanmar et surtout de ses enfants.

 

 

(Mise en perspective : Cristina Silveiro)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
11/12/2017
Loading the player ...