20 ans après son adoption, 8 pays empêchent l'entrée en vigueur du Traité contre les essais nucléaires

Écouter /

Un essai nucléaire en Polynésie française. (Photo: OTICE)

Huit pays qui refusent de ratifier le Traité d'interdiction complète des essais nucléaires tiennent la communauté internationale « en otage », a affirmé le Secrétaire exécutif de la Commission préparatoire de l’Organisation du Traité d’interdiction des essais nucléaires (OTICE), le Dr Lassina Zerbo, de passage au Siège de l'ONU à New York pour participer à une réunion informelle organisée par l’Assemblée générale mercredi, à l’occasion de la célébration de la Journée internationale contre les essais nucléaires cette semaine.

Ces pays sont : la Chine, l'Egypte, la République populaire démocratique de Corée (RPDC), l'Inde, l'Iran, Israël, le Pakistan et les Etats-Unis, a précisé le chef de l'OTICE, lors d'une interview accordée au Centre d'actualités de l'ONU.

Lassina Zerbo a toutefois précisé que parfois malgré la volonté politique de l'exécutif, telle que celle exprimée par le Président américain Barack Obama qui prêche pour un monde exempt d'armes nucléaires et qui déploie des efforts pour obtenir une nouvelle résolution du Conseil de sécurité pour mettre fin aux essais nucléaires, c'est la volonté politique nationale ou interne qui empêche la ratification, à l’instar du Congrès américain qui n'as toujours pas réussi à ratifier le Traité.

« Mais le problème américain n'est pas le seul, il ne faut surtout pas attendre les Etats-Unis, les autres aussi doivent agir », a souligné le chef de l'OTICE.

« Il y a la Chine qui attend les États-Unis, c'est que l'on nous dit, mais je crois que la Chine, qui a montré un leadership économique depuis des années, peut faire un effort sur ce plan et montrer le chemin vers ce que nous voulons : construire un monde stable, un monde en sécurité, un monde de paix », a ajouté Lassina Zerbo.

Depuis son entrée en fonctions en 2013, à la tête de l'Organisation du Traité d'interdiction complète des essais nucléaires (OTICE), le Secrétaire executif s'efforce d'obtenir l’entrée en vigueur du traité.

« Si nous n'arrivons pas à avoir un monde exempt d'essais nucléaires, comment pouvons-nous atteindre cet objectif d'un monde exempt d'armes nucléaires », s’est interrogé le patron de l’OTICE.

Parmi les réussites obtenues, au cours des 20 années d'existence de l'OTICE, Lassina Zerbo fait état du réseau mondial de surveillance. Celui-ci adésormais attaint 90% de ses capacités, avec près de 300 stations existantes, dont certaines dans des zones reculées et inaccessibles. Le réseau capture quatre types de données : sismiques, hydroacoustiques, infrasons et radionucléides. Le système a ainsi détecté quatre essais nucléaires déclarés par la RPDC.

(Interview : Lassina Zerbo, Secrétaire exécutif de la Commission préparatoire de l’Organisation du Traité d’interdiction des essais nucléaires; propos recueillis par Jérôme Bernard).

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
13/12/2017
Loading the player ...