Syrie : 300.000 personnes prises au piège des combats à Alep

Écouter /

Des enfants collectent de l'eau à Alep, en Syrie. Photo OCHA/Josephine Guerrero

La recrudescence des combats dans Alep, en Syrie préoccupe les Nations Unies qui souhaitent l'envoi d'aide humanitaire et l'évacuation des civils. Le Bureau de coordination des Affaires humanitaires de l'ONU a ainsi exprimé ce mardi à Genève sa «profonde inquiétude» à propos de la situation à Alep. Alors que des habitants du secteur rebelle de la ville comptaient énormément sur l'arrivée d'aide humanitaire, l'accès est désormais «virtuellement impossible».

 

Les Nations unies se sont déclarées mardi vivement préoccupées par la recrudescence des combats dans Alep et aux environs de cette grande ville du nord de la Syrie, et ont préconisé l'acheminement d'une aide humanitaire et l'évacuation rapide des civils pris au piège.

Dans une interview accordée à la Radio des Nations Unies, Vanessa Huguenin, porte-parole du Bureau de coordination des Affaires humanitaires de l'ONU a indiqué que l'intensification des hostilités entre forces gouvernementales et insurgés coupait 300 000 personnes, dans l'est de la ville, des fournitures humanitaires.

(Extrait sonore : Vanessa Huguenin, porte-parole du Bureau de coordination des Affaires humanitaires de l'ONU ; propos recueillis par Alpha Diallo)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
19/10/2017
Loading the player ...