Nairobi : Ban Ki-moon espère que la 14ème CNUCED donnera l'impulsion nécessaire pour atteindre les Objectifs de développement durable

Écouter /

A l'ouverture, à Nairobi, au Kenya, de la 14ème session de la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED), le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a émis l'espoir que la Conférence permettra de mobiliser les efforts et les financements nécessaires pour atteindre les Objectifs de développement durable (ODD).

«La 14ème CNUCED est la première conférence de développement des Nations Unies depuis les adoptions historiques l'an dernier de l’Agenda 2030 pour le développement durable, du Programme d’action d’Addis-Abeba sur le financement du développement et de l’Accord de Paris sur le changement climatique, a fait valoir le Secrétaire général. Insistant sur la mise en œuvre de ces accords, il a jugé approprié que le thème de la CNUCED XIV soit « de la décision à l’action. »

Notant que Nairobi avait déjà accueilli, il y a un peu plus de quatre décennies, la 4ème session de la CNUCED, Ban Ki-moon a souligné que « beaucoup a changé en 40 ans, mais que bon nombre des défis posés à la CNUCED IV sont toujours inscrits sur l’agenda international. »

Il en va ainsi de la vulnérabilité des pays en développement aux marchés des matières premières volatiles qui figuraient déjà parmi les principaux objectifs de la CNUCED IV, et qui demeure aujourd'hui, avec le ralentissement et la baisse du commerce mondial des prix des matières premières, un sujet brûlant.

Selon le Secrétaire général, au-delà du commerce, un ensemble plus grand et plus complexe de questions défie la communauté internationale. Partant, la vulnérabilité actuelle découle non seulement de la volatilité des marchés ou de l’instabilité sociale, mais aussi d’un environnement mondial fragile affaibli par le changement climatique.

Ban Ki-moon a également mis en exergue le mécontentement croissant et inquiétant de peuple vis-à-vis de l'état de l’économie mondiale, notamment les fortes inégalités, la stagnation des revenus et le nombre insuffisant d’emplois qui en résulte, en particulier pour les jeunes. Face à un ralentissement du commerce mondial et un manque d’investissements productifs, aux profondes divisions entre ceux qui ont profité de la mondialisation et ceux qui continuent à se sentir laissés pour compte, le risque est grand de voir les dirigeants privilégier le protectionnisme et même la xénophobie, a mis en garde le patron de l'ONU.

Aussi, le Secrétaire général a plaidé pour la mise en œuvre des ODD en vue de rétablir la confiance des peuples dans l’économie mondiale. «Les ODD représentent une énorme opportunité de faire fonctionner notre économie en favorisant la dignité pour tous, la prospérité pour tous et une meilleure planète pour tous », a-t-il martelé. Avant d'ajouter que la CNUCED, avec son approche intégrée du commerce et du développement – a un rôle vital à jouer dans la mise en œuvre des programmes interdépendants de développement durable holistique.

(Mise en perspective : Jérôme Longué)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...