Méditerranée : plus de 3000 migrants disparus en mer depuis début janvier

Écouter /

Des réfugiés et migrants secourus en mer par des garde-côtes italiens à Augusta, en Sicile, en mai 2016. Photo HCR/Patrick Russo

Plus de 3.000 migrants et réfugiés ont perdu la vie en Méditerranée depuis le début de l'année, alors que près de 250.000 personnes ont effectué cette périlleuse traversée. Selon l'Organisation internationale pour les migrations (OIM), ce nombre d'exactement 3.034 victimes a été atteint après la découverte de 39 corps récupérés sur les côtes libyennes cette semaine.

 

Les 39 corps retrouvés récemment sur les côtes libyennes ont porté le nombre de disparus à 3034 parmi les migrants arrivés par la mer en Europe depuis le début de l'année. Selon l'Organisation internationale pour les migrations (OIM), ce total dépasse largement les plus de 1900 à la même période en 2015.  En revanche, le nombre des arrivées n'est que légèrement plus élevé. En effet, ils sont près de 250.000 personnes à avoir rallié l'Europe via la Méditerranée depuis janvier dernier.

Mais une des raisons avancées par l'OIM pour expliquer ces tragédies lors de ces périlleuses traversées, est l'arrivée exceptionnelle de migrants enregistrée fin mai. Du coup c'est au cours de ce mois qu'environ 1000 migrants et réfugiés sont décédés dans des naufrages en seulement quelques jours. Les bateaux utilisés alors étaient plus grands et ont transporté plusieurs centaines de personnes, contre jusqu'à 100 habituellement.

Selon le décompte de l'OIM, la traversée vers l'Italie reste la plus périlleuse avec plus de  2.600 morts pour plus de 88.000 arrivées depuis le début de l'année. Sur la même période, près de 160.000 migrants sont arrivés en Grèce, avec plus de 380 morts. 45 sont par ailleurs portés disparus au large de l'Espagne.

Ce nouveau bilan de l'OIM intervient au lendemain du vote par l'Assemblée générale de l'ONU à New York du rapprochement de l'organisation avec les Nations Unies. Cette intégration sera formalisée le 19 septembre à New York par la signature d'un accord par le directeur général de l'OIM William Lacy Swing et le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon.

(Correspondance d'Alpha Diallo à Genève, pour la Radio des Nations Unies)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
18/10/2017
Loading the player ...