Mali: suite aux violences à Kidal, Ban Ki-moon appelle à la pleine mise en oeuvre de l’accord de paix

Écouter /

Un membre de la Coordination des mouvements de l'Azawad dans une rue de Kidal (2015). Photo: ONU/Marco Dormino

Le Secrétaire général de l'ONU a condamné, vendredi, les récents combats survenus les 21 et 22 juillet à Kidal, au Mali, qui ont opposé deux groupes armés signataires de l'Accord pour la paix et la réconciliation au Mali.

Dans une déclaration publiée par son porte-parole, Ban Ki-moon déplore cette première violation du cessez-le-feu depuis septembre 2015, qui a eu lieu au moment où les parties signataires progressaient vers l'établissement d'une autorité intérimaire dans les régions du nord.

Le Secrétaire général appelle les responsables des deux groupes armés signataires à restaurer le calme et leur rappelle leurs engagements et obligations concernant la protection des civils, conformément aux résolutions du Conseil de sécurité et du droit international.

A ce moment crucial pour le processus de paix, Ban Ki-moon encourage les parties signataires à prendre les mesures nécessaires à la rapide et complète mise en œuvre de l'accord de paix, y compris la mise en place des autorités intérimaires et des arrangements sécuritaires.

La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) continuera pour sa part de prendre toutes les dispositions nécessaires pour assurer la protection de la population civile et la mise en œuvre de son mandat.

(Mise en perspective : Isabelle Dupuis)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...