L’Assemblée générale s’entretient avec un douzième candidat au poste de Secrétaire général

Écouter /

La salle de l’ECOSOC où s’est déroulé le dialogue avec Christiana Figueres, candidate au poste de Secrétaire general (capture video)

L'Assemblée générale a tenu, jeudi 14 juillet, un dialogue informel avec une nouvelle candidate au poste de Secrétaire général : Christiana Figueres, du Costa Rica, cette dernière s'étant manifestée après les débats qui ont déjà été organisé avec les autres candidats.

Ancienne Secrétaire exécutive de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques, Christiana Figueres est la douzième personne à présenter sa candidature pour prendre la succession de Ban Ki-moon le 1er janvier 2017.

Devant l'Assemblée générale, elle a présenté un programme qui met l'accent sur la prévention et le règlement de conflit, la diplomatie collaborative et le renforcement de l'ONU. Elle a aussi insisté sur l'importance de travailler de manière intégrée, citant en exemple la crise des déplacés.

A ce jour six hommes et six femmes ont présenté leur candidature au poste de Secrétaire général. Outre Christiana Figueres, il s’agit de Irina Bokova de la Bulgarie, Helen Clark de la Nouvelle-Zélande, Natalia Gherman de la Moldavie, Antonio Guterres du Portugal, Vuk Jeremić de la Serbie, Srgjan Kerim de l’ex-République yougoslave de Macédoine, Miroslav Lajčák de la Slovaquie, Igor Lukšić du Monténégro, Susanna Malcorra de l'Argentine,Vesna Pusić de la Croatie et Danilo Türk de la Slovénie.

Initié par le Président de l'Assemblée générale, ces dialogues permettent aux 193 États membres de l’ONU de s'entretenir directement deux heures durant, avec chacun des candidats après la présentation de leur programme. Mogens Lykketoft entend ainsi rendre le processus de sélection du prochain Secrétaire général plus transparent et plus inclusif qu'il ne l'a été dans le passé.

Le processus de sélection du ou de la prochaine Chef de l'ONU doit aboutir à la recommandation d’un ou d'une candidate par le Conseil de sécurité de l’ONU qui sera ensuite nommé par l'Assemblée générale. La sélection du Secrétaire général est donc sujette à la possibilité d'un véto d'un des cinq membres permanents du Conseil de sécurité. Cet organe doit en principe commencer le processus de sélection d'ici à la fin du mois de juillet.

(Mise en perspective: Isabelle Dupuis)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...