Haïti : l’ONU appelle les principaux acteurs politiques à prendre leurs responsabilités

Écouter /

Hervé Ladsous, le Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix (archive). Photo: ONU/Amanda Voisard.

Le Secrétaire général adjoint des Nations Unies aux opérations de maintien de la paix a appelé dimanche, les principaux acteurs politiques haïtiens à prendre leurs responsabilités pour sortir de l’impasse politique actuelle, respecter le nouveau calendrier électoral et éviter ainsi un possible désengagement de la communauté internationale.

En visite à Port-au-Prince, en Haïti, pour faire le point, à la demande du Conseil de sécurité sur la situation politique et sécuritaire dans le pays, Hervé Ladsous a souligné que c'est aux Haïtiens de trouver une formule pour dépasser les blocages politiques actuels.

Il a appelé les principaux acteurs politiques haïtiens à respecter strictement le calendrier électoral nouvellement défini, avec une première échéance en octobre 2016 et l’entrée en fonction du futur président de la république en février 2017.

Lors d'une conference de presse donnée dans la capitale haïtienne, Hervé Ladsous a en outre fait savoir qu'en raison de l'interruption du cycle electoral, qui aurait dû s'achever à la fin de l’année dernière, l'évalutation stratégique de la Mission de l'ONU dans le pays sera reportée

Le Conseil de sécurité avait déjà intégré l’idée d'une diminution progressive et, à terme, d'un arrêt des opérations de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti. L'ONU avait initiallement envisagé de réaliser cet été, avant le prochain renouvellement du mandat de la MINUSTAH en octobre, une évaluation stratégique de l’avancée de la mission.

Sur le plan sécuritaire, le Secrétaire général adjoint a constaté que même si la situation actuelle en Haïti n’a rien à voir avec celle d’il y a dix ans, lorsque Cité soleil était la proie des gangs, des incidents et des attaques subsistent. Il a souligné qu'il appartient à la police haïtienne, à la formation de laquelle l'ONU a consacré des efforts considérables, d’assurer le maintien de la loi et de l’ordre en Haïti.

Hervé Ladsous a aussi signalé qu'il commence à se faire jour une certaine impatience de la part de la communauté internationale, avertissant le pays du risque que le dossier haïtien ne « glisse vers la périphérie, voire en dehors des écrans radar de la communauté internationale ».

(Mise en perspective: Isabelle Dupuis)

 

Classé sous L'info.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...