Ban Ki-moon attristé par la mort d’Elie Wiesel, rescapé de la Shoah et prix Nobel de la paix

Écouter /

Elie Wiesel, écrivain et lauréat du Prix Nobel de la paix. Photo:ONU

Le Secrétaire général de l’ONU s’est déclaré dimanche profondément attristé par l’annonce du décès d’Elie Wiesel, rendant hommage à cette « voix puissante pour la mémoire de l’Holocauste et à ce Messager de la paix de longue date des Nations Unies».

Selon la presse, Elie Wiesel, l’écrivain rescapé de la Shoah et lauréat du prix Nobel de la paix en 1986, est mort samedi 2 juillet à l’âge de 87 ans.

Ban Ki-moon a indiqué qu'Elie Wiesel avait su transformer le cauchemar de sa jeunesse en campagne permanente pour l’égalité et la paix mondiale .

Le Secrétaire général a rappelé qu’en tant que Messager de la paix des Nations Unies depuis 1998, Elie Wiesel avait appelé à une « vigilance de chaque instant dans la lutte contre l’antisémitisme et d’autres formes de haine ».

« Lors de ses fréquentes visites au siège des Nations Unies, y compris à l’occasion de la première Journée internationale de commémoration en mémoire des victimes de l’Holocauste, Elie Wiesel a souvent partagé l’expérience qu’il avait vécue au camp de concentration et d’extermination nazi d’Auschwitz-Birkenau, appelant le monde à ‘rejeter l’indifférence’ face au génocide, à la discrimination et à d’autres horreurs », s’est remémoré le chef de l’ONU.

Pour Ban Ki-moon, le monde a perdu l’un de ses plus importants témoins et l’un de ses défenseurs les plus éloquents de la tolérance et de la paix.

(Mise en perspective: Isabelle Dupuis)

 

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...