Afghanistan : l'ONU condamne un attentat meurtier à Kabul

Écouter /

Le Secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon. Photo: ONU

Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, le Président de l'Assemblée général, Mogens Lykketoft, et le Représentant des Nations Unies en Afghanistan, Tadamichi  Yamamoto, ont condamné dans les termes les plus fort l'attaque meurtrière qui a tué et mutilé des centaines de civils samedi à Kabul en Afghanistan.

Les civils s'étaient rassemblés à la place Dehmazang  dans la capital afghane pour manifester pacifiquement.

Selon les chiffres préliminaires, au moins 59 auraient été tués et 245 autres blessés, lorsqu'un kamikaze a fait exploser son appareil parmi des manifestants et tandis que la police aurait tué un deuxième attaquant.

Pour le Représentant spécial de l'ONU pour le pays, cette attaque est un scandale qui ne peut être justifié.  Elle est particulièrement odieuse parce qu’elle a ciblé des civils alors qu'ils exerçaient leur droit à la liberté de réunion et la liberté d’expression.

Aussi Tadamichi  Yamamoto, a rappelé qu'une attaque visant délibérément un grand groupe, concentré de civils constitue un crime de guerre, ajoutant qu'il s’agissait d’une tentative de semer la terreur parmi les civils et d’étouffer les libertés que les Afghans ont tant sacrifié pour obtenir.

Les trois haut fonctionnaires de l'ONU ont tenu à exprimer leurs profondes condoléances aux familles des victimes et souhaiter un prompt rétablissement pour les blessés.  Ils ont appelé à traduire les auteurs de cet acte en justice.

Des propos largement repris par le Conseil de sécurité qui a également qualifié l’attaque revendiquée par des entités locales de l’EIIL de lâche.

 

 

 

(Mise en perspective:  Cristina Silveiro)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
11/12/2017
Loading the player ...