Un rapport externe sur la police dans les opérations de paix de l’ONU appelle à changer de paradigme

Écouter /

Deux membres d’une unité de police népalaise de la Mission de l’ONU au Soudan du sud. Photo: ONU/JC McIlwaine

Si la police des Nations Unies (UNPOL) est progressivement devenue l’un des principaux piliers des opérations de consolidation de la paix de l’ONU, elle doit désormais repenser son modèle opérationnel pour faire face à cette évolution,. C'est ce qu'ndique un nouveau rapport externe, rendu public mercredi au siège de l’ONU, à New York.

Selon les conclusions de ‘L’examen externe des fonctions, de la structure et des capacités de la Division de la police des Nations Unies’ (‘External Review of the Functions, Structure and Capacity of the UN Police Division’), les capacités dont disposent à la fois la Division de la police de l’ONU et les éléments de police déployés sur le terrain sont limitées par le modèle opérationnel actuel de l’UNPOL.

Le modèle actuel est largement axé sur l’approvisionnement et semble dépendre des capacités fournies par les pays contributeurs de police, ce qui le rend trop rigide pour être réellement capable d’influencer les changements structurels et de renforcer les capacités institutionnelles.

L’équipe indépendante en charge de la rédaction du rapport est coprésidée par Hilde F. Johnson, une ancienne Représentante spéciale du Secrétaire général, et Abdallah Wafy, ancien Chef de la police civile et Représentant spécial adjoint du Secrétaire général auprès de la Mission de l'ONU pour la stabilisation en République démocratique du Congo (MONUSCO).

A l'occasion, de la sortie du rapport, Hilde Johnson a estimé que le modèle de déploiement militaire a depuis bien trop longtemps influencé la façon dont les agents de police sont déployés. L’accent ayant été en grande partie mis sur le nombre et moins sur les compétences qu’ils apportent.

Dans son rapport, l'équipe indépendante recommande un nouveau modèle opérationnel qui mettrait l’accent sur le renforcement des institutions et des capacités spécialisées, plutôt que sur le nombre de personnes déployées.

Le rapport suggère aussi que l’UNPOL devrait adopter une approche plus basée sur le développement.

(Mise en perspective: Isabelle Dupuis)

 

Classé sous L'info, Maintien de la paix.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...