Syrie : l’ONU réclame un leadership collectif pour mettre fin aux souffrances de la population

Écouter /

Deux enfants syriens à Alep (décembre, 2015) Photo: © UNICEF/UN013172/Al-Issa

A l’occasion d’une réunion informelle de l’Assemblée générale sur la situation en Syrie, plusieurs hauts responsables de l’ONU ont appelé mardi la communauté internationale à faire preuve de leadership afin de mettre un terme aux souffrances et violations indicibles des droits de l’homme dans le pays.

En cette sixième « année d’horreur » pour les Syriens, le Sous-Secrétaire général aux droits de l’homme, a affirmé qu’il est difficile de s’imaginer l’ampleur des violences subies par la population syrienne, dont la moitié est déplacée.

Ivan Simonovic a notamment dénoncé les millions de violations des droits l’homme engendrées par le conflit, rappelant que le conflit syrien a commencé par des « manifestations pacifiques » de jeunes exerçant leur « droit fondamental » à la liberté d’opinion et de réunion.

De son côté, le Secrétaire général adjoint des Nations Unies aux affaires humanitaires a signalé que 80% de la population vit désormais dans la pauvreté, près de neuf millions de personnes souffrent d’insécurité alimentaire et deux millions d’enfants ont été contraints de quitter l’école.

En outre, plus de trois quarts des personnes situées dans les zones difficile à atteindre n’ont pas accès à l’aide humanitaire. Près de 590.000 civils sont pris au piège dans des zones assiégées, la grande majorité par le gouvernement.

Stephen O'Brien a également dit être particulièrement préoccupé par le sort des personnes vivant dans des zones sous le contrôle de Daech.

Face à l'ampleur de la crise, le Président de l’Assemblée générale, Mogens Lykketoft a de son côté appelé la communauté internationale à faire tout ce qui est en son pouvoir pour maintenir l’élan en faveur d’une solution politique à la crise en Syrie.

(Mise en perspective : Isabelle Dupuis)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...