Santé : l'Europe de l'est et l'Asie centrale face aux défis du sida

Écouter /

Michel Kazatchkine, Envoyé spécial du Secrétaire général pour le VIH/sida en Europe de l'est et Asie Centrale. Photo: ONU

L'épidémie du sida est en recul dans de nombreuse région du monde, à l'exception de l'Europe de l'est et de l'Asie centrale.

Dans un entretien accordé à la Radio de l'ONU, Michel Kazatchkine, l'Envoyé spécial du Secrétaire général pour le VIH/sida en Europe de l'est et Asie Centrale, revient sur la particularité de cette région et sur les défis qu'elle doit relever pour combattre l'épidémie.

Michel Kazatchikine était l'un des participants à la réunion de haut-niveau de l'Assemblée générale sur le sida qui s'est achèvé vendredi.

Dès l'ouverture de ses travaux, les États Membres se sont engagés à mettre fin à l'épidémie de sida d'ici à 2030, en ramenant notamment à moins de 500 000 le nombre des nouvelles infections par an dans le monde d'ici à 2020.

Le défi est de taille car 6 000 nouveaux cas d'infection sont enregistrés chaque jour et sur les 36,9 millions de personnes vivant avec le VIH, plus de 19 millions ne connaissent pas leur statut sérologique.

(Interview : Michel Kazatchkine, Envoyé spécial du Secrétaire général pour le VIH/sida en Europe de l'est et Asie Centrale. Propos recueillis par Cristina Silveiro

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...