Référendum sur la révision constitutionnelle en Côte d'Ivoire : un expert indépendant de l'ONU prône le dialogue pacifique

Écouter /

Devant le Conseil des droits de l'homme de l'ONU ce mardi à Genève, l'Expert indépendant de l'ONU sur la Côte d'Ivoire a décrit un tableau positif de la situation dans ce pays. Selon Mohammed Ayat, Abidjan se trouve à un tournant de son histoire, qui est le résultat de la synergie de plusieurs facteurs. Parmi ces facteurs, il a cité les efforts que le pays déploie pour se conformer à ses engagements en matière des droits de l'homme, le travail prodigieux accompli par l'ONUCI, l'émergence d'une société civile agissante et les progrès accomplis au niveau de la réconciliation nationale.  Et en prévision des futures élections législatives et du scrutin sur le référendum sur la révision de la Constitution, il prône le dialogue pacifique et l'inclusion de toutes les factions.

« Sur le plan politique, la Côte d'Ivoire est au seuil de l'organisation des élections législatives et d'un référendum sur la révision de la constitution, souligne M. Ayat. Je recommande au gouvernement ivoirien et à tous les politiciens ivoiriens de continuer à privilégier le dialogue pacifique et à opter pour le maximum d'inclusion de toutes leurs factions. Et comme l'a souligné le Conseil de sécurité je recommande que la révision attendue de la constitution soit utilisée à bon-escient pour consolider la démocratie, l'Etat de droit et les droits de l'homme.

La justice continue à faire son travail d'équilibrage des poursuites entre les factions qui se sont affrontées durant les crises violentes qui ont meurtries le pays. Je tiens à réitérer en l'occurrence que la justice doit continuer son travail avec équité, sans relâche et jusqu'au bout, car elle est un des piliers  centraux  sur lesquels reposeront la stabilité et le progrès durable du pays.

Le second procès de Madame Simone Gbagbo a commencé quelques jours après la fin de ma mission. Comme tout autre procès devant la justice, mais aussi vu aussi caractère emblématique pour la réconciliation nationale, il est important qu'il soit conduit à tous ses stades dans le respect total des garanties du procès équitable ».

Et pour répondre aux défis qui se dressent en matière de droits de l'homme, l'Expert indépendant à la Côte d'Ivoire de continuer à consolider la stabilité du pays notamment en prévenant les tensions communautaires qui engendrent des violences et d'intensifier la lutte contre le terrorisme tout en en adoptant une réaction légale respectueuse des droits de l'homme. « Par ailleurs, il est impératif de parachever le processus de désarmement », avertit-il.

De façon générale, l'Expert indépendant note que la Côte d'Ivoire continue sur une trajectoire plutôt ascendante dans l'ensemble dans son élan de développement économique et humain. Il a signalé une bonne croissance économique, soit 9% en moyenne depuis 2012, recommandant au passage aux autorités ivoiriennes à continuer à accorder dans leurs stratégies de développement économique une attention particulière aux sorts des franges les plus démunies de la population.

 

(Extrait sonore : Mohammed Ayat, Expert Indépendant sur le renforcement de capacités et la coopération technique avec la Côte d'Ivoire dans le domaine des droits de l'homme)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...