Mali : attaques meurtrières contre l’ONU à Gao

Écouter /

Affiches sur le site d’un camp militaire de la MINUSMA à Gao au Mali (archives). Photo: ONU/Marco Dormino

Le Conseil de sécurité a condamné dans les termes les plus vifs, mercredi, l'attaque terroriste qui a pris pour cible, mardi soir, à Gao, un camp de la Mission multidimensionnelle intégrée de l'ONU pour la stabilisation au Mali.

Cette attaque a tué un Casque bleu et grièvement blessé trois autres, et trois civils ont également perdu la vie dans une attaque concomitante.

Ces attaques ont aussi été dénoncées par le Secrétaire général, Ban Ki-moon, qui est gravement préoccupé par le fait que douze Casques bleu ont été tués au Mali au cours du seul mois de mai.

Selon les rapports préliminaires, le camp de la MINUSMA à Gao, dans le nord du Mali, a été attaqué vers 20h45, heure locale. Un Casque bleu été tué, trois autres grièvement blessés et plus d’une dizaine des membres du personnel de la MINUSMA, dont des civils, ont été légèrement blessés. Des conteneurs de logement du personnel ont aussi été détruits.

La MINUSMA a déployé des hélicoptères d’attaques pour effectuer des surveillances aériennes et une force de réaction rapide est en train de patrouiller la ville de Gao. L’attaque du camp de la MINUSMA a été suivie d’une autre attaque qui a ciblé le local d’un prestataire du Service de lutte antimine de l'ONU situé dans un autre quartier de Gao. Deux agents maliens privés de sécurité qui gardaient le local et un expert international de la compagnie ont été tués.

Le Chef de la MINUSMA, a dénoncé des attaques vicieuses et lâches. A l'instar du Conseil de sécurité, Mahamat Saleh Annadif a aussi exhorté les autorités maliennes.

De son côté, le Secrétaire général a annoncé qu'il présentera des mesures pour renforcer la posture et les capacités de la Mission de l'ONU au Mali.

(Mise en perspective : Florence Westergard)

 

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
14/12/2017
Loading the player ...