L’ONU dévoile un nouvel outil scientifique pour analyser les tendances urbaines

Écouter /

Au Maroc, des gens attendent de monter à bord du tramway reliant Rabat à Salé. Photo : Banque mondiale/Arne Hoel (archives)

Le Programme des Nations Unies pour les établissements humains, également appelé ONU-Habitat, a présenté jeudi les détails d’un nouvel outil scientifique capable de mesurer le taux d’urbanisation à l’échelle mondiale et les conséquences de l’expansion urbaine sur la qualité de vie des citadins.

Intitulé ‘Global Sample of Cities’, cet outil se base sur un échantillon représentatif de 200 villes à travers le monde, issues de pays développés et en développement, pour suivre et interpréter les tendances relatives aux aspects de la vie urbaine, telles que la qualité de l’air et de l’eau, le temps qu’il faut pour se rendre de la maison au travail, le coût du logement et l’accès à des espaces publiques agréables.

« Les villes, la façon dont elles se forment et les effets de l’urbanisation sur la qualité de la vie humaine doivent désormais être traités comme une science », a déclaré le Directeur exécutif d’ONU-Habitat, Dr. Joan Clos, lors d’une conférence de presse au cours de laquelle il a dévoilé l’existence de l’outil.

Cette « science des villes », a-t-il expliqué, utilise les environnements urbains comme des lieux d’analyse et les compare afin de déterminer des modèles d’urbanisation.

« La confluence sans précédent du changement climatique, de l’explosion de la population mondiale et de l’exode rurale signifie que notre principal développement humain aura lieu dans les villes », a ajouté Dr. Clos.

Alors que le monde continue de s’urbaniser à un rythme alarmant, la compréhension de la façon dont les villes évoluent et dont cette évolution peut être gérée a pris du retard, a-t-il par ailleurs, précisant que depuis 2007, plus de la moitié de la population mondiale vit dans les centres urbains et les villes, un taux qui devrait atteindre 70% d’ici 2050.

Les données produites par le nouvel outil seront en open-source et pourront être utilisées par les chercheurs, a précisé le chef d’ONU-Habitat. ‘Global Sample of Cities’ a été développé grâce à une série d’études menées en collaboration par ONU-Habitat, le Programme d’expansion urbaine de l’Université de New York, et l’Institut Lincoln sur les politiques foncières.

 

(Mise ne perspective: Cristina Silveiro)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...