L’Assemblée générale rencontre deux nouveaux candidats au poste de Secrétaire général

Écouter /

La salle du Conseil de tutelle où se déroule le dialogue avec les candidats au poste de Secrétaire general. Photo: ONU/Rick Bajornas

L'Assemblée générale a tenu, mardi 7juin, une nouvelle série de dialogues informels avec les candidats au poste de Secrétaire général, deux nouveaux postulants s'étant manifestés après la fin du dialogue organisé à la mi-avril avec neuf candidats initiaux.

C'est Miroslav Lajčák , actuel Ministre des affaires étrangères et européenne de la Slovaquie qui s'est prêté en premier à cet exercice suivi, dans l'après-midi, par Susanna Malcorra, Ministre des Affaires étrangères et du Culte de l'Argentine.

Miroslav  Lajčák a mis en avant ses qualités de médiateur, acquises notamment lorsqu'il était Administrateur international pour la Bosnie-Herzégovine. Il a appelé à replacer la prévention au premier plan des activités de l'ONU, s'attardant aussi sur l'importance du développement, des droits de l'homme et de l'efficacité du Secrétariat.

A son tour, Susana Malcorra a appelé à inculquer une culture d'humilité dans le travail de l'Organisation et à mettre davantage l'accent sur la prévoyance. L'ancienne Cheffe de Cabinet de Ban Ki-moon a aussi jugé urgent d'investir dans le développement à des fins de prévention, de créer une culture organisationnelle responsable et de prévenir l'exploitation sexuelle.

Cette série de dialogue entre les candidats au poste de Secrétaire général est considéré par beaucoup comme un entretien d’embauche devant le monde entier.

Il permet aux 193 États membres de l'ONU de s’entretenir directement deux heures durant, avec chacun des hommes et femmes qui ont déclaré leur candidature à ce jour.

Le processus est dirigé par le Président de l’Assemblée générale, Mogens Lykketoft, dans l’espoir de rendre le processus de sélection du prochain Secrétaire général plus transparent et plus inclusif qu’il ne l’a été dans le passé.

En tout six hommes et cinq femmes ont présenté leur candidature pour prendre la succession de Ban Ki-moon le 1 janvier 2017.

Outre Miroslav Lajcak et Susanna Malcorra, il s'agit de Irina Bokova de la Bulgarie, Helen Clark de la Nouvelle-Zélande, Natalia Gherman de la Moldavie, Antonio Guterres du Portugal, Vuk Jeremic de la Serbie, Srgjan Kerim de l'ex-République yougoslave de Macédoine, Igor Lukšić du Monténégro, Vesna Pusić de la Croatie et Danilo Türk de la Slovénie. Le processus de sélection doit ensuite aboutir à la recommandation d'un candidat par le Conseil de sécurité de l'ONU.

(Mise en perspective : Isabelle Dupuis)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...