Falloudjah : l'ONU continue de se mobiliser pour aider les déplacés en dépit d'un manque de fonds

Écouter /

Hatab, 4 ans, a été amputé d’une partie de ses pieds suite à une explosion. Après avoir fui Falloudjah, sa mère, qui est veuve, a du le porter pendant des jours jusqu’à un lieu sûr. Photo: OCHA/Themba Linden

En Iraq, l'ONU continue de se mobiliser pour venir en aide aux déplacés qui ont fui les combats à Falloudjah, mais les fonds manquent cruellement face à l'ampleur des besoins.

Près de 85 000 personnes ont réussi à prendre la fuite, mais des dizaines de milliers de personnes demeureraient prises au piège dans la ville qui était tombée aux mains de Daesh en 2014 avant que l'armée iraquienne ne réussisse à la reprendre après de violents combats.

Lise Grande, Coordinatrice humanitaire de l'ONU en Iraq indique qu'avant même de quitter Falloudjah, les déplacés étaient déjà dans une situation où pendant des mois ilss n'avaient pas assez de nourriture ni accès aux soins. Lorsqu'ils ont pris la fuite leur état était déjà « détérioré ».

Lise Grande explique aussi que ces personnes ont pris la fuite à pied, par plus de 48 degrés celsius, avec rien d'autre qu'un petit sac en plastique contenant quelques articles.

L'ONU doit donc leur fournir toutes les nécessités dont elles ont besoin pour survivre, mais manque de fonds et de fournitures.

(Extrait sonore : Lise Grande, Coordinatrice humanitaire de l'ONU en Iraq)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
18/10/2017
Loading the player ...