Consolidation de la paix : approche régionale, Ébola et partenariats

Écouter /

Macharia Kamau, Représentant permanent du Kenya, Président de la Commission de la consolidation de la paix (crédit photo : ONU/Mark Garten)

Le Conseil de sécurité, sous la présidence de la France, s'est réuni ce mercredi matin, pour examiner, au titre de la question de la pérennisation de la paix, le Rapport de la neuvième session de la Commission de consolidation de la paix. Pour ce faire, les quinze ont entendu l'exposé du Président de la Commission, l'Ambassadeur du Kenya. En trois temps, Macharia Kamau a insisté sur l'approche régionale, l'impact sur la paix de la crise du virus Ébola et sur la nécessité de renforcer les partenariats de toutes natures.

S'agissant d'abord de l'approche régionale, Macharia Kamau a insisté sur le travail en Afrique de l'ouest en mettant l'accent sur les initiatives transfrontalières. D'où son intention d'utiliser le mandat révisé de la Commission pour étendre l'approche régionale à l'Afrique centrale et à l'Afrique de l'est en concertation avec l'Union africaine.

Le Président de la Commission a ensuite souligné l'impact des crises humanitaires et sanitaires sur la paix et la sécurité. S'étant récemment rendu en Afrique de l'Ouest, il a pu vérifier, au-delà des drames et souffrances causés par le virus Ebola, la détermination des gouvernements et des populations d'éradiquer l'épidémie, mais aussi de construire économies fortes, d'intégrer les sociétés et de poser les jalons d'une paix durable. Il importera donc que la communauté internationale soutienne fermement les trois pays concernés au cours des prochaines années.

Enfin, le diplomate kenyan a jugé primordial d'instaurer des partenariats durant les périodes de transition tant avec les institutions financières que la société civile. Là aussi il faudra, selon lui, renforcer les relations avec l'Union africaine.

(Mise en perspective : Jérôme Longué)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
16/10/2017
Loading the player ...