Colombie : le Conseil de sécurité salue l’accord de cessez-le-feu « historique » entre le gouvernement et les FARC

Écouter /

Juan Manuel Santos Calderon, Président de la Colombie (2ème à g.) serre la main de Timoleón Jiménez (“Timochenko”), Commandant des FARC-EP (2ème à d.) sous le regard de Raúl Castro Ruz, Président de Cuba.Photo: ONU/Eskinder Debebe

Le Conseil de sécurité de l’ONU s’est félicité de l’accord « historique » de cessez-le-feu conclu jeudi à La Havane, à Cuba, entre le gouvernement de Colombie et les rebelles des Forces armées révolutionnaires de Colombie-Armée populaire (FARC-EP).

Dans une déclaration de presse, les membres du Conseil ont salué « la détermination des parties » à parvenir à cet accord. Ils ont reconnu que cet accord de cessez-le-feu représente une « nouvelle étape importante en faveur d’un accord de paix final » pour mettre fin à cinquante ans de conflit armé en Colombie.

Les membres du Conseil de sécurité ont noté « le rôle vital joué par Cuba et la Norvège en tant que garants » de l’accord, mais aussi par le Chili et le Venezuela « en tant que pays accompagnant le processus de paix en Colombie ».

Le Conseil de sécurité a réaffirmé son engagement en faveur du processus de paix en Colombie. Il a également réaffirmé son soutien aux parties pour qu’elles parviennent à un accord de paix final et sa « détermination à soutenir la mise en œuvre par la Colombie de cet accord de paix ».

Le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, qui a assisté à la signature de l’accord de cessez-le-feu entre le gouvernement et les FARC dans la capitale cubaine, s’est également dit à cette occasion convaincu que ce succès donnerait « un nouvel élan pour la dernière phase des négociations ».

(Mise en perspective : Isabelle Dupuis)

 

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...