65,3 millions de réfugiés et déplacés internes dans le monde : un nouveau record

Écouter /

En Sicile, un groupe de réfugiés gambiens près d’un cimetière de bateaux utilisés par des passeurs pour transporter des migrants et réfugiés vers l’Italie. Photo:© UNICEF/UN020020/Gilbertson VII Photo

Ce sont des déplacements de populations sans précédent à travers le monde. Selon le tout dernier Rapport statistique du HCR, quelque 65,3 millions de personnes, soit une personne sur 113, étaient déracinées par le conflit et la persécution à travers le monde en 2015.

« Vingt-quatre personnes sont déplacées chaque minute dans le monde ». Selon le Haut-Commissaire de l'ONU pour les réfugiés, jamais autant de personnes n'ont été déplacées de manière forcée dans le monde qu'en 2015.  Plus de 65 millions de personnes déracinées, soit plus que la population du Royaume-Uni, ont dû quitter leur foyer ou leur pays en raison des guerres et des persécutions. Dans ce lot, il y a plus de 21 millions réfugiés et près de 41 millions de déplacés internes, un chiffre record. Les 3,2 millions restant sont des demandeurs d'asile dans les pays industrialisés.

L'enseignement de ce document, c'est qu'année après année, des records sont battus et aujourd'hui selon le HCR, « un être humain sur 113 est déraciné ». Il est demandeur d'asile, déplacé interne ou réfugié.

Pour les réfugiés, sans surprise, la Syrie a le premier contingent avec 4,9 millions suivis par les 3 millions d'Afghans. L'année 2015 a cependant vu l'émergence de nouvelles situations d'urgence, comme au « Burundi, au Soudan du Sud » en Iraq ou au Yémen.

Un autre signe alarmant, les enfants représentaient plus de la moitié des réfugiés dans le monde dont beaucoup ont été séparés de leurs parents ou voyageaient seuls.

(Correspondance d'Alpha Diallo à Genève, pour la Radio des Nations Unies)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
18/10/2017
Loading the player ...