Syrie : le Chef de l'humanitaire accuse le Gouvernement d'empêcher l'ONU de venir en aide aux civils

Écouter /

Stephen O´Brien, Secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires, lors de son intervention au Conseil de sécurité. Photo: ONU/Loey Felipe

Le Secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires a affirmé, vendredi, devant le Conseil de sécurité, que le Gouvernement syrien entrave délibérément la capacité de l'ONU à venir en aide aux civils.

Intervenant par vidéoconférence depuis Genève, Stephen O´Brien a accusé les autorités syriennes d'utiliser des tactiques cyniquement conçues pour infliger encore plus de souffrances aux personnes prises au piège dans les zones assiégées.

Le Coordonnateur des secours d'urgence a notamment cité un incident survenu le 12 mai au cours duquel les forces de sécurité du Gouvernement syrien ont retiré, lors d'un ultime point de contrôle, les fournitures de base, y compris des denrées pour nourrissons, qui se trouvaient à bord d'un convoi humanitaire destiné à la ville assiégée de Darraya. Il a aussi signalé que des fournitures médicales sont régulièrement retirées des convois d'aide depuis le début de l'année.

Selon les dernières données d'OCHA; 592 700 personnes vivent actuellement dans des zones assiégées en Syrie, dont plus 452 000 qui y seraient maintenues par le Gouvernement syrien.

Pour Stephen O´Brien, ces chiffres soulignent à quel point la situation s'est détériorée pour les civils alors même que l'accord pour la cessation des hostilités est en place.

Il a souligné l'accès aux civils ne devrait jamais être utilisé comme monnaie d'échange politique.

Le Chef de l'humanitaire intervenait devant les Quinze après avoir achevé une visite de deux jours dans le sud de la Turquie où il a notamment rencontré des personnes blessés lors des dernières vagues de violence en Syrie.

(Mise en perspective : Isabelle Dupuis)

 

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
14/12/2017
Loading the player ...