PNUE: les impacts environnementaux tuent 234 fois plus de personnes que les conflits

Écouter /

(Photo PNUE: Igors Jefimovs CC)

La dégradation environnementale et la pollution sont responsables de 234 fois plus de décès par an que les conflits, selon un nouveau rapport conjoint du Programme de l'environnement de l'ONU dans un publie ce lundi.

« Environnement sain, populations saines » ne présente pas de nouveaux faits scientifiques mais recueille un ensemble de données qui visent à sensibiliser le public mais aussi les Ministres de l'environnement réunis à Nairobi cette semaine pour la seconde Assemblée des Nations Unies pour l'environnement (UNEA-2).

Selon lui, les impacts environnementaux sont responsables de plus d'un quart de tous les décès infantiles (décès d'enfants en dessous de cinq ans), et de 12,6 millions de décès en 2012, soit 23% du total de décès cette année

La pollution de l'air, le manque d'accès à l'eau douce et à l'assainissement de l'eau, l'exposition aux produits chimiques et les Catastrophes naturelles , figurent parmi les facteurs environnementaux clés mis en évidence dans le rapport.

Le document apporte également des «idées de solutions » qui comprennent la decarbonisation, la desintoxication des sols, mais aussi les changments de mode de vie.

 

 

(Extrait sonore : Fanny Demassieux est chargée de la santé et de l'environnement au sein du PNUE; propos recueillis par Cristina Silveiro)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
17/10/2017
Loading the player ...