Migrations: UNICEF appelle l'UE à mettre les enfants au cœur de son système d'asile commun

Écouter /

En 2015, un garçon tente de rester au sec, dans la ville de Gevgelija, à la frontière avec la Grèce.(© UNICEF / Georgiev)

Alors que les 28 États membres de l’UE et le Parlement européen doivent entamer l'examiner proposition de réforme de la Commission européenne sur le règlement dit de Dublin, au cours des prochains jours, le Fonds des Nations Unies pour l'enfance a exhorté les parlementaires européens a donné une plus grande priorité aux intérêts et droits des enfants.

Ce règlement détermine quel État est responsable de l’examen des demandes d'asile présentées à travers l’UE.

Pour l'UNICEF ces discussions sont l’occasion de renforcer les garanties essentielles pour les enfants demandeurs d’asile en Europe.

Le Fonds affirme que pour que le système d’asile commun en Europe soit humain, juste et efficace, une priorité centrale doit être accordée à la protection des enfants.

L'UNICEF a publié aujourd'hui une série de recommandations y compris le partage d'information concernant les procédures et droits de demande d'asile dans les premières 72 heures; un délai limite de trois mois pour le rapatriement des enfants vers l'État qui évalue sa demande d'asile, l'harmonisation des riteres « d'intérêts communs de l'enfant » ou encore la mise à disposition de davantage de ressources pour l'assignation de tuteurs pour les enfants non accompagnés ou séparés.

Ce débat des parlementaires européens intervient alors que le système d'asile de l'UE est dépassé par la crise des réfugiés et des migrants que subit la région. Ainsi, quelque 400.000 enfants qui ont fait une demande d'asile en 2015 attendent toujours une réponse.

(Mise en perspective : Cristina Silveiro)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...