Santé: en finir définitivement avec le paludisme

Écouter /

Photo: OMS multimédia

Chaque année, l'Organisation mondiale de la Santé et les partenaires se réunissent autour d'un thème commun à l'occasion de la Journée mondiale de lutte contre le paludisme. Le thème pour 2016 «en finir définitivement avec le paludisme», reflète la vision d'un monde exempt de la maladie tel que défini dans la Stratégie technique mondiale contre le paludisme 2016-2030.

Adoptée par l'Assemblée mondiale de la Santé en mai 2015, la stratégie vise à réduire considérablement la charge mondiale du paludisme au cours des 15 prochaines années. Ses objectifs ambitieux, mais réalisables sont les suivants: réduire d'au moins 90% le taux de nouveaux cas de paludisme; réduire les taux de mortalité d'au moins 90%; éliminer la maladie dans au moins 35 pays;prévenir la résurgence du paludisme dans tous les pays exempts de la maladie.

le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, s’est félicité des progrès réalisés contre cette maladie et a appelé à redoubler d’efforts pour l’éradiquer.

Dans le monde, le nombre de nouveaux cas de paludisme a diminué de 18% depuis 2000. En Afrique, continent le plus touché par ce fléau, le taux de mortalité liée au paludisme a diminué de deux tiers. On estime qu’environ six millions de décès dus au paludisme ont été évités entre 2000 et 2015, en partie grâce aux efforts en rapport avec la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le développement.

Selon le Rapport sur le paludisme dans le monde 2015 de l'OMS, le nombre de cas de paludisme et de décès dus à cette maladie dans le monde a fortement baissé depuis 2000. Des progrès ont pu être accomplis grâce au développement massif d'outils efficaces de prévention et de traitement du paludisme, tels que les moustiquaires imprégnées d'insecticide, les tests de diagnostic et les médicaments antipaludiques.

La Journée mondiale de lutte contre le paludisme offre chaque année une occasion unique de souligner les progrès réalisés en matière de lutte contre le paludisme et de s'engager à poursuivre l'investissement et l'action en vue d'accélérer les progrès dans la lutte contre cette maladie mortelle.

(Interview Pascal Ringwald, coordinateur du programme paludisme à l’OMS; proposo recueillis par Florence Westergard)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
19/10/2017
Loading the player ...