L'Union européenne et la FAO intensifient leur lutte contre le commerce illégal du bois

Écouter /

Un marchand de bois de chauffe en Inde. Photo: ONU/Somenath Mukhopadhyay

L'Union européenne et la FAO ont lancé une initiative de 30 millions de dollars visant à lutter contre le commerce illégal du bois et à appuyer les pays producteurs de bois.

La nouvelle phase de ce programme pour l’application des règlementations forestières, la gouvernance et les échanges commerciaux (FLEGT) se concentrera sur l'autonomisation des petites et moyennes entreprises forestières en Afrique, en Amérique Latine, dans les Caraïbes et en Asie, qui emploient près de 140 millions de personnes dans le monde.

Elle mettra également  l'accent sur l'utilisation de nouvelles technologies pour la traçabilité du bois, ainsi que l'élaboration d'un code de bonne conduite.

L’exploitation forestière illégale et le commerce qui y est associé représentent un manque à gagner annuel de recettes fiscales de 10 à 15 milliards pour les gouvernements. De tels phénomènes vont compromettre les moyens d’existence des populations tout en les privant de revenus et de nourriture. Ils sont également responsables de la dégradation d’une grande partie des forêts riches en carbone et d’habitats essentiels à la faune sauvage, et contribuent au changement climatique et à la perte de biodiversité.

 

(Extrait sonore : Marc Vandenhaute, ingénieur forestier au siège de la FAO)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...