L’OMS confirme que le virus Zika a été détecté au Cabo-Verde

Écouter /

Un centre de recherche au Brésil procède à des tests pour diagnostiquer la présence du virus Zika dans des échantillons de sang de femmes enceintes. Photo OMS/PAHO

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé vendredi, à Genève, que le séquençage du virus au Cabo-Verde par l’Institut Pasteur de Dakar confirme que le virus Zika, qui circule actuellement dans l'État insulaire, est le même que celui de type asiatique qui circule dans les Amériques. Il a été très probablement importé du Brésil. Ceci est la première fois que la souche Zika responsable des épidémies liées à des troubles neurologiques et microcéphalie a été détectée en Afrique.

“Les résultats sont préoccupants, car ils sont une preuve supplémentaire que l’épidémie se propage au-delà de l’Amérique du Sud et qu'elle est à la porte de l’Afrique. Cette information aidera les pays africains à réévaluer leur niveau de risque et à adapter et augmenter leurs niveaux de préparation “, a déclaré le Docteur Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique.

Dans un premier temps, ces pays devraient renforcer la communication des risques pour les femmes enceintes afin de les sensibiliser à des complications associées au type asiatique du virus Zika et de promouvoir des mesures de protection pour éviter les piqûres de moustiques, ainsi que la transmission sexuelle. En outre, les pays devraient accroître leur surveillance de la transmission de Zika et des malformations congénitales, telles que la microcéphalie, ainsi que le syndrome de Guillain-Barré.

Activé depuis février 2016, le Système de gestion de l'OMS chargé des incidents liés au virus Zika, basé à Brazzaville, en République du Congo, continuera à examiner les évaluations des risques existants, à accroître la surveillance, ainsi qu'à évaluer la capacité des laboratoires d’essai et l’engagement communautaire en matière de soutien et de communication des risques dans les pays prioritaires. En outre, l’OMS et ses partenaires vont soutenir les pays de la région africaine à intensifier les efforts de préparation pour la détection précoce, la confirmation et la gestion des complications potentielles liées à l’infection Zika. La réponse se fondera sur les investissements dans les systèmes renforcés effectués en Afrique de l’Ouest au cours de la situation d’urgence causée par le virus Ebola.

En date du 8 mai 2016, l'OMS indique qu'il y a eu 7 557 cas suspects de Zika à Cabo Verde. Trois cas de microcéphalie ont été rapportés au Cabo Verde avec un cas rapporté par le Centre américain pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC). Jusqu’à présent, aucun cas de syndrome de Guillain-Barré (SGB) n'a été observé au Cabo Verde.

(Extrait sonore : Docteur Matshidiso Moéti, Directrice régionale de l'OMS pour l'Afrique; conférence de presse, Genève, 20 mai 2016)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
18/10/2017
Loading the player ...