Le libre fonctionnement des ONGs est sous menace à l’ONU

Écouter /

Ban Ki-moon lors de la 66ème conférence DPI-ONG en Corée du Sud. (Photo ONU :Mark Garten)

La liberté de travailler sans interférence des organisations non-gouvernementale aux Nations Unies est sous menace a affirmé ce lundi le Secrétaire général de l’ONU, à la 66e conférence de l’ONU DPI / ONG qui se déroule actuellement à Gyeongju, en République de Corée.

Ban Ki-moon a déclaré que l’ONU devrait être le «dernier lieu» où cela se produise.

Le chef de l'ONU s'est dit être profondément déçu qu'après “six ans de retards” les États membres aient récemment refusé la candidature du Comité pour la protection des journalistes en tant que membre de statut consultatif auprès du Conseil économique et social de l’ONU (ECOSOC).

Ban Ki-moon a ajouté qu’il était également opposé à l’exclusion des organisations LGBT de la prochaine réunion de haut niveau sur la fin du SIDA qui se tiendra au Siège de l’ONU.

Le Secrétaire général a souligné la précieuse contribution des ONG aux travaux de l’ONU et leur pouvoir de "façonner notre avenir commun".

La 66e conférence de l’ONU DPI / ONG doit rassembler plus de 4.400 membres de la société civile, des diplomates, des fonctionnaires de l’ONU, des experts, des scientifiques, des éducateurs et des entreprises du monde entier . Elle est placée sous le thème : ‘L’éducation pour une citoyenneté mondiale : réaliser ensemble les objectifs de développement durable’.

 

(Mise en perspective : Cristina Silveiro)

 

Classé sous L'info.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
16/10/2017
Loading the player ...