Istanbul : Forte participation des îles du Pacifique au Sommet humanitaire mondial

Écouter /

Port Vila dévasté par un cyclone (Photo UNICEF)

Près de 200 partenaires humanitaires de la région Pacifique s'apprêtent à se rendre à Istanbul pour participer au premier Sommet humanitaire mondial la semaine prochaine au cours duquel les expériences de la région à faire face aux catastrophes et le changement climatique figureront à l’ordre du jour.

Pas moins de quinze gouvernements du Pacifique se sont engages à envoyer des délégations de haut niveau en Turquie, y compris les chefs de gouvernement des Fidji, de Tuvalu, des îles Cook, de Nauru et du Vanuatu.

« Fort de la participation de 6 000 personnes, le Sommet humanitaire mondial constitue une occasion unique pour le Pacifique d'aider à remodeler le système humanitaire. Il est encourageant de voir un tel niveau élevé de représentation régionale à Istanbul. Cela reflète l’importance de ces questions pour les insulaires du Pacifique et leurs gouvernements », a déclaré Sune Gudnitz, Chef du Bureau régional de la coordination des affaires humanitaires dans le Pacifique..

Les participants au Sommet d'Istanbul transmettront les messages clairs tirés de la consultation régionale de l’an dernier à Auckland sur l’importance de placer les personnes affectées au centre de l’action humanitaire et sur la nécessité pour le système humanitaire d'être réaligné afin de construire sur les capacités locales.

« La région pacifique montre la voie pour ce qui est de forger de nouvelles approches pour la préparation aux catastrophes et les interventions, en maximisant les capacités locales et mettant la priorité sur le renforcement de la résilience à long terme, » a souligné Sune Gudnitz.

« Les récentes catastrophes comme le cyclone Winston ont été un rappel brutal de la nature des phénomènes météorologiques intenses, que nous sommes susceptibles de voir de plus en plus en raison du changement climatique. Il est maintenant temps pour la région de se préparer aux conséquences humanitaires de ces changements, y compris au risque de déplacements induits par les changements climatiques », a déclaré Sune Gudnitz.

Les participants au Sommet humanitaire mondial issus de la région Pacifique sont originaires de milieux divers, y compris des communautés affectées, de la société civile, des organisations non gouvernementales nationales et internationales, des universités, des organisations du secteur privé, des communautés affectées, des agences des Nations Unies et des unités gouvernementales d’intervention en cas de catastrophe.

(Mise en perspective : Jérôme Longué)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
14/12/2017
Loading the player ...