ISTANBUL : la FAO appelle à investir dans la sécurité alimentaire pour promouvoir une paix durable

Écouter /

Un projet d’agriculture communautaire lancée par la FAO au Soudan du sud. ©FAO/JC McIlwaine/UNMISS

Les conflits et les catastrophes naturelles ont un impact notable sur la sécurité alimentaire des populations touchées.

L'Organisation pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) indique en effet que dans les régions en situation d'urgence prolongée, le taux de sous-nutrition est trois fois supérieur à la moyenne des pays en développement.

Dominique Burgeon, Directeur de la division des urgences et de la réhabilitation de la FAO, explique que le secteur agricole est durement touché suite à une catastrophe naturelle, pouvant absorber 22% du coût total des catastrophes, un taux qui peut aller jusqu'à 84% lors des sécheresses, et qui est d'autant plus dévastateur lorsque l'on sait que 70% de la population des pays en développement dépendent du secteur agricole pour leurs moyens d'existence.

Lors du Sommet humanitaire mondial, l'Organisation pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), le Programme alimentaire mondial (PAM) et l'Union européenne vont lancer un réseau mondial pour renforcer le réponse pour l'insécurité alimentaire, la réduction de risque et les crises alimentaires.

(Dominique Burgeon, Directeur de la division des urgences et de la réhabilitation et Chef du programme stratégique de la FAO sur la résilience. Propos recueillis pas Murielle Sarr)

 

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
08/12/2017
Loading the player ...