Israël et Palestine: Nickolay Mladenov dénonce une “absence manifeste” de volonté politique

Écouter /

Nickolay Mladenov, Coordonateur spécial de l’ONU pour le processus de paix au Moyen-Orient lors de son intervention devant le Conseil de sécurité (à l’écran). Photo: ONU/Loey Felipe

Le Coordonnateur spécial pour le processus de paix au Moyen-Orient a indiqué, mercredi, devant le Conseil de sécurité que les efforts de la communauté internationale pour faire aboutir la solution à deux États ne peuvent pas être séparés de la « sombre réalité » qui prévaut sur le terrain.

Intervenant par vidéoconférence depuis Jérusalem, Nickolay Mladenov,

s'est inquiété des défis financiers et institutionnels croissants auxquels sont confrontés les Palestiniens, et de l'évolution négative de la situation en Cisjordanie occupée, y compris à Jérusalem-Est.

Le Coordonateur spécial a aussi signalé que la situation à Gaza reste désespérée et volatile, appelant notamment à résoudre sans tarder la crise chronique en énergie et en eau.

Pour le Coordonateur spécial, la question n'est pas de savoir « si » une autre escalade de violence aura avoir lieu, mais plutôt « quand » celle-ci se produira.

Alors qu'une récente étude indique que près de 60% de la population juive et plus de 70% des Palestiniens sont en faveur de négociations de paix, Nickolay Mladenov a dénoncé « une absence manifeste de volonté politique et de leadership audacieux », avertissant que l'impasse qui se prolonge risque de saper tout espoir de trouver une solution au conflit.

(Mise en perspective : Isabelle Dupuis)

 

 

 

Classé sous Conseil de sécurité, L'info.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
19/10/2017
Loading the player ...