Iraq : malgré une baisse des victimes de violence, l’ONU reste réoccupée par l’ampleur des pertes civiles

Écouter /

(Photo: OCHA/Iason Athanasiadis)

Bien que le nombre des victimes de violence, d’attentats et de combats armés en Iraq ait enregistré une baisse relative au mois d’avril, la Mission d’assistance des Nations Unies pour le pays (MANUI) a exprimé ce weekend sa profonde préoccupation face à l’ampleur des pertes en vies humaines parmi les civils iraquiens.

Au total, 741 Iraquiens ont été tués et 1.374 autres blessés en Iraq pour le seul mois d’avril 2016, a annoncé dimanche la MANUI dans un communiqué de presse.

« Les chiffres globaux concernant les victimes sont en baisse par rapport au mois de mars, où un total de 1.119 personnes avaient été tuées et 1.561 autres blessées », a souligné la MANUI.

Le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour l’Iraq, Jan Kubis, a toutefois exprimé sa profonde préoccupation face à la persistance de la violence.

« Cela nous fait mal au cœur d’être témoins de l’effusion de sang et des pertes en vies humaines, en particulier parmi les civils qui paient un lourd tribut en raison des attentats à la bombe et des affrontements armés », a dit M. Kubis.

Le Représentant spécial a précisé qu’en avril, les terroristes ont perpétré des attentats-suicides prenant pour cible des cafés, des lieux de culte, des pèlerins et des marchés, dans le but de « provoquer un maximum de pertes » et d’infliger des « souffrances indicibles à la population ».

Selon la MANUI, Bagdad a été le gouvernorat le plus touché.

 

(Mise en perspective : Cristina Silveiro)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
19/10/2017
Loading the player ...