Iraq : les humanitaires préoccupés par le sort des civils bloqués à Fallujah

Écouter /

Une habitante de Fallujah, en Iraq (archive). Photo: UNHCR

En Iraq, alors que l'armée iraquienne tente de reprendre la ville de Fallujah du contrôle de Daesh, les agences humanitaires avertissent que les civils qui se trouvent dans la ville font face à des risques extrêmes, et de nombreuses personnes cherchent désespérément à fuir la ville sans y parvenir.

Depuis le 22 mai, seulement 800 personnes, qui se trouvaient pour majorité dans la périphérie de Fallujah, ont réussi à gagner un lieu sûr.

Selon l'ONU, 50 000 personnes demeurent dans la ville et la situation est particulièrement préoccupante pour les personnes prises au piège dans le centre-ville.

Les personnes qui ont réussi à quitter Fallujah indiquent que les conditions y sont terribles. Les quantités de vivres sont limitées, les stocks de médicaments ont été épuisés et de nombreuses personnes n'ont pas d'autres de choix que de consommer de l'eau insalubre.

Les partenaires humanitaires de l'ONU travaillent depuis des semaines sur place pour venir en aide aux personnes qui réussissent à quitter la ville et les autorités iraquiennes ont établi un camp à Ameriyat, à 30 km au sud de Fallujah.

Selon les estimations de l'ONU, sur l'ensemble de l'Iraq, plus de 10 millions de personnes ont besoins d'aide humanitaire, dont 3,4 millions de personnes qui ont été déplacées depuis janvier 2014. En outre près de trois millions de personnes vivraient sous le contrôle de Daesh.

(Mise en perspective : Cristina Silveiro)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...