Egypte: Al Azhar, l’Eglise copte et UNICEF lancent une nouvelle étude pour protéger les enfants de la violence

Écouter /

Lancement de “Paix. Amour. Tolérance. Messages clés de l’islam et du christianisme sur la protection des enfants contre la violence et les pratiques néfastes » Photo:UNICEF Egypte.

Al Azhar et l’Eglise copte orthodoxe, en coopération avec le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF), ont lancé lundi dernier des publications par des érudits religieux sur les perspectives islamiques et chrétiennes pour protéger les enfants contre la violence et les pratiques néfastes.

Les chefs religieux des deux religions principales de l’Égypte se sont réunis pour présenter leurs points de vue dans une publication conjointe intitulée “Paix. Amour. Tolérance. Messages clés de l’islam et du christianisme sur la protection des enfants contre la violence et les pratiques néfastes ».

Plus des 850 personnes membres du gouvernement, du corps diplomatique , de al-Alzar et de l'église Copte orthodoxe ont participé au lancement. Tous les leaders y compris religieux se sont engagés dans la prévention de la violence et dans la lutte contre la violence faites contre les enfants

Les publications conjointes, une première sur cette question, fournissent des conseils pour les parents, les soignants, les enseignants et les chefs religieux visant à éviter et prévenir la violence, tout en travaillant à mettre fin à la violence contre les enfants.

Les documents traitent de 11 formes de violence et de pratiques néfastes rencontrés par les enfants en Égypte, dans la région et dans le monde : le mariage des enfants et le mariage forcé; la mutilation génitale féminine; la discrimination entre les enfants; le travail des enfants; les abus sexuel faits aux enfants; absence de soins en milieu familial et des enfants sans-abris; la violence domestique contre les enfants; la violence dans les écoles et les établissements d’enseignement; les enfants dans les conflits armés; la traite des enfants; et la violence contre les enfants à la télévision et sur Internet.

Selon les dernières données, six enfants sur dix dans le monde ont subi des châtiments corporels – près d'1 milliard d’enfants âgés de 2-14 ans. En Égypte, 78% des enfants de ce groupe d’âge sont exposés à des châtiments corporels infligés par leurs soignants.

Pour l’UNICEF cette initiative conjointe vient à un moment critique pour la région, où les enfants connaissent des niveaux de violence sans précédent. Elle espère que d’autres institutions religieuses dans la région approuveront cette initiative et travailleront ensemble pour diminuer toutes les formes de violence contre les enfants.

(Interview: Bruno Maes, Représentant de l'UNICEF en Egypte; propos recueillis par Florence Westergard)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
17/10/2017
Loading the player ...