Édition spéciale : la lutte continue pour la pleine reconnaissance des droits des peuples autochtones

Écouter /

15ème session de l’Instance permanente des peuples autochtones.(Photo: ONU /Rick Bajornas)

En ce 30 mai 2016, jour férié au Siège des Nations Unies, nous vous présentons une Édition spéciale sur la pleine reconnaissance des peuples autochtones avec Anita Isaacs.

Cette chercheuse en science politiques a récemment participé aux travaux de la 15ème session annuelle de l'Instance permanente des peuples autochtones, placée sous le thème 'Peuples autochtones : conflit, paix et règlement'

Pour elle, les conflits entre État et peuples autochtones relèvent d'un problème de racisme structurel qui prend des formes génocidaires et qui se répètent.  Il faut pour les résoudre arriver à une conciliation avec à la clef la pleine reconnaissance des droits des peuples autochtones.

Anita Issacs illustre ses propos en citant l'exemple du Guatemala., pays qui a connu une guerre civile d'une quarantaine d'années qui a fait 250.000 mors et plus d'un million de déplacés.

Le chercheuse explique qu'au Guatemala on parle de trois génocides qui ont dépossédé les peuples autochtones de leurs terres, pendant la période coloniale, fin dix-neuvième et début vingtième siècle, et puis pendant cette dernière guerre civile.

La lutte continue pour construire un pays où les droits des autochtones sont pleinement reconnus qui a marqué les 20 dernières années depuis que l'Accord de paix, en 1996, peut servir d'exemple pour d'autres pays qui traversent des situations similaires.

Anita Isaacs revient également sur le rôle particulier qu'on jour les femmes et comment le conflit et la paix ont changé leur rôle dans la société.

Lors du conflit une génération d'homme a été perdu et les femmes veuves et orphelines ont du jouer un double rôle de mère et de père. Cela les a emmené à s'organiser pour survivre et subvenir aux besoins pour leurs enfants. C'est ainsi qu'elles se sont retrouvées en première ligne des revendications

 

(Interview : Anita Isaacs, chercheuse en science politique a Haverford College ; propos recueillis par Cristina Silveiro)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
19/10/2017
Loading the player ...