CPI : la Procureur requiert 25 ans de prison contre Jean-Pierre Bemba

Écouter /

La Procureur de la Cour pénale internationale (CPI), Fatou Bensouda. Photo: ICC-CPI

Le Bureau de la Procureur de la Cour pénale internationale (CPI) a requis mercredi, à La Haye, aux Pays-Bas, un emprisonnement minimum de 25 ans contre Jean-Pierre Bemba, l'ancien chef du Mouvement de libération du Congo (MLC). Le 21 mars dernier la CPI, avait reconnu l’ancien chef rebelle congolais coupable de cinq charges de crimes de guerre et crimes contre l’humanité commis en 2002 et 2003 en Centrafrique, en vertu de sa « responsabilité du commandant ».

Dans l'argumentaire qu'elle a présenté aujourd'hui devant la Cour, la Procureur, Fatou Bensouda, a fait notamment valoir que la peine que les juges vont imposer à l'ancien chef rebelle devrait servir à réprimander publiquement son comportement criminel et à démontrer à la communauté internationale l’engagement de cette Cour à mettre fin à l’impunité pour ces crimes graves qui causent tant de souffrances de masse et déchirent violemment le tissu social des sociétés.

Selon Fatou Bensouda, un autre but de la peine que les magistrats sont censés imposer vise à reconnaître les préjudices causés aux victimes innocentes de la République centrafricaine qui ont souffert énormément du comportement criminel avéré de M. Bemba. « Une peine proportionnelle à la gravité de la culpabilité de M. Bemba permettra également de poursuivre l’objectif de dissuader d’autres commandants militaires de commettre des crimes graves, » a fait valoir Fatou Bensouda.

(Extrait sonore : Fatou Bensouda, Procureur de la Cour pénale internationale)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...