Ban Ki-moon plaide pour un financement durable de l’agence onusienne s'occupant des réfugiés palestiniens

Écouter /


Des aires de jeux pour enfants créées par l'UNRWA et un partenaire dans le camp de réfugiés d'Aida à Bethléem. Photo UNRWA/Alaa Ghosheh

A l’occasion d’une réunion consacrée à l’Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le  Proche-Orient (UNRWA), le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a plaidé mercredi pour un financement durable de cette agence onusienne dont l’assistance est vitale pour les réfugiés palestiniens.

« Je vous demande aujourd’hui de faire tout votre possible pour appuyer et soutenir l’UNRWA dans ses activités. Combler le déficit actuel de 81 millions de dollars doit être une priorité pour 2016 », a dit M. Ban dans un discours à cette réunion. « Les incertitudes budgétaires sont une distraction coûteuse. Elles jouent avec le sort des personnes qui vivent déjà dans une situation précaire. Elles ajoutent une élément supplémentaire inutile de souffrance et d’angoisse ».

Le Secrétaire général a rappelé que l’UNRWA et ses 30.000 employés apportent une assistance et des services vitaux aux 5,2 millions de réfugiés palestiniens au Moyen-Orient, notamment dans les domaines de l’éducation, de la santé, et des services sociaux.

« L’UNRWA joue un rôle stabilisateur en aidant les réfugiés palestiniens dans une région volatile », a-t-il souligné, ajoutant qu’il était dans l’intérêt de la communauté internationale d’assurer le caractère durable des activités de l’agence onusienne.

« A peine neuf mois après mon appel devant l’Assemblée générale pour un soutien à l’UNRWA, l’agence a de nouveau désespérément besoin de ressources », a déploré M. Ban.

Selon lui, en assurant un financement durable à l’UNRWA, les réfugiés palestiniens n’auront pas à se poser la question de savoir si les écoles resteront ouvertes, si les services médicaux seront toujours disponibles et s’il y aura toujours de quoi manger.

Le chef de l’ONU a rappelé que l’UNRWA a été pionnière dans le domaine de l’éducation dans les situations d’urgence, un thème crucial du Sommet humanitaire mondial qui aura lieu à Istanbul, en Turquie, les 23 et 24 mai. L’agence a ainsi développé des techniques innovantes d’apprentissage à distance et des ‘espaces sûrs’ pour garantir l’éduction des garçons et des filles réfugiés palestiniens.

L’UNRWA reconstruit également des maisons de réfugiés palestiniens et des communautés ravagées par le conflit à Gaza, a-t-il souligné. Il a rappelé qu’il avait vu par lui-même les efforts menés par l’UNRWA au Liban dans le camp de réfugiés de Nahr El-Bared, détruit en 2007, et observé la reconstruction en cours.

(Interview : Pierre Krahenbühl,Commissaire général de l'UNRWA, l’Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient; propos recueillis par Jérôme Longué)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...