Ban Ki-moon appelle à protéger la biodiversité « pour garantir notre avenir collectif »

Écouter /

Un agriculteur et un argousier en Mongolie. Photo: ONU/Eskinder Debebe

A l'occasion de la Journée internationale de la diversité biologique, le Secrétaire général de l'ONU s'est inquiété de l'appauvrissement de la biodiversité dans le monde, une tendance qui s'intensifie en dépit des nombreux engagements pris pour y remédier.

Dans un message, Ban Ki-moon a souligné le grand rôle que la diversité biologique joue dans l'élimination de la pauvreté, l'approvisionnement en aliments et en eau douce et l'amélioration des conditions de vie dans les villes. Il a jugé indispensable de tenir compte plus systématiquement de la biodiversité et de faire évoluer le regard des sociétés sur cette richesse et la façon dont elles la gèrent.

Pour garantir notre avenir collectif, a-t-il affirmé, nous devons absolument protéger la biodiversité et empêcher qu'elle continue de s'appauvrir.

Ban Ki-moon a signalé que seulement 15 % des pays sont en voie d'atteindre les objectifs d'Aichi relatifs à la diversité biologique. En outre, la croissance attendue de secteurs qui dépendent de la biodiversité tout en y portant atteinte, tels que l'agriculture, la foresterie, les pêches et l'aquaculture, sera un enjeu de taille dans la lutte contre l'appauvrissement de la biodiversité dans les décennies à venir.

Aussi, il importe pour le Secrétaire général de lancer des recherches plus pointues et d'agir sur la base des éléments qui prouvent que la biodiversité est incontournable pour la concrétisation des objectifs sociaux et économiques.

(Mise en perspective : Isabelle Dupuis)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...