Yémen : Le Coordonnateur humanitaire réclame un soutien accru de la communauté internationale

Écouter /

Un garçon joue sur un morceau d'obus, qui a explosé près de son domicile, dans le village d'Al Mahjar, dans la périphérie de la capitale Sanaa, au Yémen. Photo : UNICEF / Mohamed Hamoud

A l’issue d’une mission d’évaluation de trois jours dans le gouvernorat de Sa’ada, dans le nord du Yémen, le Coordonnateur humanitaire pour ce pays, Jamie McGoldrick, a exhorté les parties prenantes yéménites à respecter la cessation des hostilités et à autoriser un accès humanitaire sans entrave.

M. McGoldrick a aussi demandé à la communauté internationale d’accroître son soutien au Yémen.

« Seule une solution politique au conflit peut mettre fin aux souffrances au Yémen. J’espère que la cessation des hostilités va se poursuivre afin de permettre un renforcement des activités humanitaires », a-t-il dit dans un communiqué de presse.

Accompagné par George Khoury, chef du Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires au Yémen, le Coordonnateur humanitaire a visité l’unité de soins intensifs de l’hôpital Jomhouri, qui risque d’être fermé en raison du manque de ressources. C’est l’un des rares hôpitaux qui fonctionne à Sa’ada et il sert de principal centre de traitement pour les patients blessés.

« La fermeture de l’unité de soins intensifs de l’hôpital Jomhouri aurait des conséquences désastreuses pour l’accès aux soins et les patients grièvement blessés auraient besoin de parcourir de longues distances », a noté M. McGoldrick.

La mission a visité la ville de Haydan, où elle a vu l’impact du conflit sur l’infrastructure civile. Les dégâts subis par les écoles et les hôpitaux à Haydan privent 3.000 élèves d’un accès à l’éducation et 10.000 personnes d’un accès aux soins de santé.

« Les établissements de santé et d’enseignement doivent être préservés comme espaces neutres et protégés durant les conflits armés. Je demande à toutes les parties au conflit à agir conformément au droit international humanitaire et à ne pas cibler les infrastructures civiles. Les attaques contre les écoles et les hôpitaux ont des conséquences dévastatrices, en particulier pour les enfants », a déclaré M. McGoldrick.

Au cours de la visite, il a rencontré les autorités locales. Réaffirmant l’engagement de la communauté internationale pour aider les personnes dans le besoin, le Coordonnateur humanitaire leur a demandé de faciliter le travail des agences humanitaires.

(Mise en perspective : Jérôme Longué)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
16/10/2017
Loading the player ...